WikiLeaks: Le site dément tout lien avec les cyber-attaques
Actualisé

WikiLeaksLe site dément tout lien avec les cyber-attaques

WikiLeaks affirme ne pas être impliqué dans les attaques informatiques qui ont touché diverses organisation, dont PostFinance ou Mastercard.

WikiLeaks a dit vendredi ne pas être à l'origine des attaques informatiques visant les sites internet d'organisations considérées comme ses ennemies. Elle ajoute n'avoir eu aucun lien avec le goupe de pirates informatiques du nom d'Anonymous.

Des pirates informatiques se sont attaqués depuis mercredi aux sites de Visa, Mastercard et du gouvernement suédois. Ces derniers ont, d'une manière ou d'une autre, arrêté de l'aider après la tempête diplomatique née de la publication sur WikiLeaks de 250'000 télégrammes américains confidentiels.

De nouvelles attaques à venir

Une «cyber-guerre» est en cours pour défendre WikiLeaks et de nouvelles attaques informatiques sont à attendre contre ceux qui ont lâché l'organisation de Julian Assange, a averti jeudi le porte-parole anonyme d'un groupe de pirates informatiques.

Ces attaques sont «le reflet de l'opinion publique sur l'action des cibles», a dit la porte-parole de WikiLeaks, Kristinn Hrafnsson, dans un communiqué publié sur le site internet du groupe qui prône la transparence totale.

«Ces attaques de 'déni de service' viendraient d'une organisation sur internet appelée Anonymous. Ce groupe n'est pas lié à WikiLeaks. Il n'y a pas eu aucun contact entre des membres de WikiLeaks et des membres d'Anonymous», ajoute-t-elle. Mme Hrafnsson indique encore que «WikiLeaks n'a pas été prévenu des actions d'Anonymous.

L'organisation relève par ailleurs que ces attaques de déni de service sont similaires à celles subies par WikiLeaks au début de la publication des câbles diplomatiques. Ces assauts consistent à submerger de requêtes simultanées un site internet pour saturer ses serveurs.

(ats)

Ton opinion