Téléphonie: Le smartphone modifie l'activité cérébrale
Actualisé

TéléphonieLe smartphone modifie l'activité cérébrale

L'utilisation régulière du smartphone modifie certains domaines dans le cerveau, notamment l'activité liée à l'usage des doigts, selon une étude dévoilée mardi.

Des chercheurs des universités de Zurich et de Fribourg ont comparé les activités du cerveau d'utilisateurs de téléphones portables de nouvelle génération et d'utilisateurs de téléphones portables classiques.

Chaque membre de notre corps dispose d'une zone de gestion dans le centre émotionnel du cerveau, appelé cortex somatosensoriel. Cette zone de gestion est flexible et peut se modifier. Chez les violonistes, par exemple, la zone du cerveau gérant l'activité des doigts est plus grande que chez les non-violonistes.

L'utilisation d'un smartphone a, apparemment, elle aussi un impact sur le cerveau, indique mardi l'Université de Zurich. Les zones gérant les pouces, les majeurs et les index sont en effet plus développées chez les utilisateurs de ce type de téléphones portables que chez les autres personnes.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont placé 62 électrodes sur la tête de 37 détenteurs de smartphone et celle de 11 détenteurs de téléphone portable sans écran tactile. Résultat: plus les propriétaires de smartphone avaient utilisé leur appareil durant les dix jours précédant l'analyse, plus le signal observé dans le cerveau était marqué. Les autres ne présentaient pas un tel signal.

Indépendamment de l'âge des détenteurs de smartphone examinés et de la durée de détention d'un tel appareil, leur cerveau s'était adapté à leur activité avec les trois doigts concernés. Leur activité cérébrale la plus développée est celle liée à l'utilisation du pouce. (ats)

Ton opinion