Actualisé 19.10.2009 à 16:17

Bourse suisse

Le SMI à son plus haut niveau depuis un an

La Bourse suisse a démarré la semaine sur les chapeaux de roue.

Le SMI a atteint en cours de séance un niveau plus vu depuis une année. À la clôture, l'indice vedette affichait une hausse de 1,44% par rapport à vendredi pour s'établir à 6436,37 points.

L'indice élargi SPI progressait lui de 1,27% à 5550,38 points. Le marché a été soutenu par le gain vigoureux de l'action Nestlé. Dans l'optique de la première grande journée de résultats trimestriels, mardi, les investisseurs sont restés plutôt sur la retenue, selon les courtiers.

L'indice vedette a été tiré vers le haut par la forte progression de 3,5% de l'action Nestlé. Celle-ci a profité d'un relèvement à «buy» avec objectif de cours à 50 francs (43) par l'UBS. L'analyste de la banque juge de plus en plus probable la vente du reste d'Alcon à Novartis.

Les bancaires ont aussi en partie nettement progressé. GAM a gagné 3,4%, UBS 1,3%, CS 1,1% et Julius Bär 1,1%. En tête du tableau, on trouve aussi les valeurs du luxe Swatch (&2,2%) et Richemont (&2,2%), qui ont été dopées par une étude positive de la Deutsche Bank.

Pharma dans le vert

Les géants pharma ont évolué à peu près avec le marché, malgré des informations plutôt négatives. Novartis a gagné 1,4% après que la FDA a réclamé des informations supplémentaires pour l'homologation du broncho-dilatateur Indacaterol aux Etats-Unis. Roche a progressé de 1,2%, malgré une décision négative de la FDA pour l'élargissement des indications de Rituxan.

Kühne & Nagel (&0,5%) a gagné un peu de terrain à la veille de la publication des chiffres trimestriels, alors qu'Actelion a perdu 0,5%. ABB a avancé de 0,2%. Le groupe technologique zurichois a annoncé prévoir un bénéfice trimestriel de 1 milliard de dollars grâce à la réduction de 380 millions des provisions pour des affaires cartellaires en cours.

La plupart des valeurs des assurances ont fini dans le rouge. Bâloise a perdu 0,8% suite à des transferts au profit d'autres valeurs européennes de la branche. Ce mouvement a été déclenché par une étude sectorielle de Cheuvreux. Swiss Life a perdu 1,1%.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!