Actualisé

SuisseLe SMI manque d'impulsion et finit dans le rouge

L'indice des valeurs vedettes affiche un recul de 6% (-3% corrigé des dividendes) par rapport à son niveau de clôture de fin 2015.

Il ne reste plus que deux séances en 2016.

Il ne reste plus que deux séances en 2016.

Keystone

La Bourse suisse a terminé sur une note à peine négative mercredi (-0,03%), à l'issue d'une séance extrêmement calme. Le Swiss Market Index (SMI) a oscillé autour de son niveau de clôture de la veille durant pratiquement toute la séance.

Les mouvements des poids lourds défensifs ont été déterminants, la petit hausse de Novartis étant compensée par le léger recul de Roche et Nestlé.

Le négoce des actions tourne au ralenti en cette semaine raccourcie entre Noël et Nouvel An, car de nombreux intervenants sont partis en vacances dès la veille de Noël, selon un courtier. Cela devrait rester ainsi jeudi et vendredi pour les deux dernières séances de l'année.

Actuellement, le SMI des valeurs vedettes affiche un recul d'un bon 6% (-3% corrigé des dividendes) par rapport à son niveau de clôture de fin 2015. Pour le SPI élargi, la perte n'est que de 1%.

A Wall Street, les indices étaient en léger recul en début de séance, le Dow Jones s'éloignant à nouveau du seuil symbolique des 20'000 points.

«Le Dow Jones (...) essaie de saisir la barre fuyante des 20'000 points, même si les indicateurs, les volumes d'échanges et la conviction (des investisseurs) restent amoindris au cours d'une semaine raccourcie par les fêtes», ont indiqué les courtiers de Charles Schwab dans une note.

Le SMI a donc fini en très léger repli de 0,03% à 8256,61 points. Le SLI a gagné 0,03% à 1305,10 points et le SPI perdu marginalement 0,01% à 8996,88 points. Sur les trente valeurs vedettes, treize ont reculé, seize avancé et Schindler a fini inchangé.

Adecco perdant

Le plus gros perdant du jour est Adecco (-1,2%), suivi par Galenica (-1%). Swiss Re et Aryzta ont chacun abandonné 0,7%. Avec une baisse de près de 27%, Galenica fait partie des titres affichant les pires performances depuis le début de l'année. Le groupe bernois sera scindé en deux sociétés cotées au début de l'an prochain.

Depuis le début de l'année, les actions des deux grandes banques UBS et Credit Suisse ont reculé, respectivement de 17% et 26% environ, faisant aussi partie des plus gros perdants. Ce mercredi, UBS a perdu 0,1% et Credit Suisse a gagné 0,2%. Moody's a confirmé la note «A1» de Credit Suisse après l'accord passé aux Etats-Unis pour régler l'affaire des subprimes.

L'accord réduit les risques juridiques et permettra à la direction de la banque aux deux voiles de se concentrer sur sa stratégie, a commenté l'agence américaine, jugeant la perspective «stable». Credit Suisse doit payer une amende de 2,48 milliards de dollars ainsi que des dédommagements aux preneurs de crédits à hauteur de 2,8 milliards de dollars sur cinq ans.

Les poids lourds Nestlé et Roche ont reculé, respectivement de 0,3% et 0,2%, alors que Novartis a gagné 0,1%. Depuis le début de l'année, les titres des deux géants pharma ont cédé environ 15% chacun. Nestlé fait nettement mieux avec une petite baisse de 2% environ.

Brouillard pour Actelion

Dans le camp des gagnants du jour, Dufry ( 0,9% et Actelion ( 0,8%). Les spéculations autour d'un rachat par Johnson & Johnson continuent et, pour le moment, aucune transaction n'a été annoncée. Certains intervenants pensent que cela pourrait être le cas avant la fin de l'année.

Mais on est en plein brouillard pour savoir quel genre d'accord pourrait être conclu entre le géant américain et l'entreprise d'Allschwil. Depuis le début de l'année, le titre Actelion réalise, et de loin, la meilleure performance avec un gain de près de 60%.

Sur le marché élargi, Accu a chuté de 38%. L'action sera suspendue de cotation dès le 3 janvier et jusqu'à nouvel avis. L'entreprise n'est plus en situation de respecter les obligations liées à la cotation, a commenté SIX.

Norinvest (-3,9%) disparaîtra pour sa part de la cotation fin avril prochain. Après la clôture, la société de participations genevoise a annoncé un produit extraordinaire de 4,3 millions de francs au titre de l'exercice 2016, lié au rachat de Valartis Bank par sa dernière filiale en activité, Banque Cramer & Cie. (nxp/ats)

La Bourse de Londres clôture à un plus haut historique

La Bourse de Londres a battu mercredi son record historique de clôture, à 7106,08 points, dopée par les valeurs pétrolières et minières dans un climat d'optimisme avant la nouvelle année et la prise de fonction de Donald Trump aux Etats-Unis.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a gagné 37,91 points, soit 0,54%. Le précédent record absolu de clôture, 7103,98 points, datait du 27 avril 2015.

L'indice vedette avait déjà battu un autre record historique, celui du plus haut niveau atteint en séance, le 11 octobre dernier, à 7129,83 points.

«Un faible volume d'échange, un soutien des prix montant du pétrole et un rebond de certains métaux comme le cuivre ont constitué juste ce qu'il fallait pour le FTSE-100 (et ses grandes valeurs liées aux matières premières) grimpe et batte ce nouveau record», a expliqué à l'AFP Mike van Dulken, analyste chez Accendo Markets.

La faiblesse du volume des transactions accentue en effet toute tendance sur le marché, or celle-ci est positive en cette dernière semaine de cotation de l'année - une période qui a souvent permis à la Bourse de gagner du terrain ces dernières années.

La perspective d'un soutien à l'économie via le plan de relance attendu du prochain président américain, Donald Trump, soutient aussi l'humeur du marché, a ajouté M. van Dulken.

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!