Actualisé 04.08.2009 à 18:19

Bourse suisseLe SMI perd du terrain, UBS sous pression

Après une ouverture légèrement plus faible, les indices ont accentué leurs pertes en matinée et ont évolué latéralement dans l'après- midi, avant de manifester une tendance à la reprise en toute fin de séance.

Les données en provenance des Etats-Unis ont eu peu d'influence sur les marchés. Les dépenses de consommation en juin n'ont pas eu d'effet, ni d'ailleurs les promesses de vente de logements en juin, pourtant nettement plus nombreuses que prévu. Wall Street peinait à trouver une direction en début de séance. En Suisse, l'UBS et Givaudan ont retenu l'attention après leurs chiffres.

Le SMI a fini en repli de 0,46% à 5939,78 points, le SLI de 0,87% à 893,44 points et le SI de 0,48% à 5104,53 points.

Après une ouverture légèrement plus ferme, l'action UBS a rapidement viré au rouge et elle a fini sur un recul de 4,3%, cédant jusqu'à 6,6% en cours de séance.

Le reflux encore élevé de fonds de la clientèle a été jugé négativement par les analystes, alors que la dotation en capital et la poursuite de la réduction des positions à risque ont suscité des commentaires positifs.

Les courtiers parlent de prises de bénéfices après la forte hausse du titre, qui avait gagné 6,7% entre vendredi et lundi soir, après l'annonce d'un probable accord à l'amiable dans l'affaire juridico-fiscale aux Etats-Unis.

Evolution inégale

A part UBS, les autres financières ont évolué inégalement: Credit Suisse a pris la tête des gagnants avec un gain de 2,7%, profitant de transferts aux détriments d'UBS. Swiss Life a perdu 0,7% et Julius Bär 0,8%. Bâloise est restée inchangée, alors que ZFS (&0,1%) et Swiss Re (&0,9%) ont gagné un peu de terrain avant la publication des chiffres.

Givaudan, qui a aussi publié ses chiffres, semestriels, n'a pas réussi à maintenir ses gains et a fini en baisse de 1,0%. Le chiffre d'affaires et l'EBITDA ont dépassé les attentes du marché, sur prises de bénéfices après les récentes hausses, selon les courtiers.

Le plus gros recul du jour est à mettre au compte de Clariant, qui a cédé 5,9%. On a assisté à des ventes d'institutionnels après une rétrogradation à «pondérer» de «surpondérer», selon des courtiers. Nobel Biocare (-2,2%) a aussi souffert après de récents gains et malgré un relèvement de recommandation à «neutral» de «underperform» avec quasi-doublement de l'objectif de cours.

Swatch (-1,2%) a également souffert de prises de bénéfices après un commentaire d'analyste négatif. Richemont a perdu 1,0%. Parmi les autres gros perdants du jour, on relève encore Holcim (-3,7%) et OC Oerlikon (-2,6%).

La défensive Roche (&0,1%) est restée soutenue, alors que Nestlé (-0,3%) et Novartis (-0,7%) ont pesé sur l'indice.

Sur le marché élargi, Rieter a chuté de 4,4%. Le groupe de Winterthour a annoncé le départ de son patron Harmut Reuter et une perte de 150 millions de francs pour le 1er semestre. Après ses chiffres semestriels, AFG a perdu 5,7%: les données ont déçu les attentes du marché. Belimo a reculé de 5,7% après des chiffres en fort recul. Orell Füssli a cédé 1,6%.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!