Bourse suisse: Le SMI poursuit sa progression
Actualisé

Bourse suisseLe SMI poursuit sa progression

Après avoir amorcé une hausse en début de semaine, la Bourse suisse a poursuivi sa progression mercredi.

Après avoir amorcé une hausse en début de semaine, la Bourse suisse a poursuivi sa progression mercredi. Le Swiss Market Index (SMI) des vingt titres vedettes a gagné 0,24% à 8825,61 points à la clôture.

Le SLI a gagné 0,11% à 1310,38 points et le SPI 0,23% à 8698,48 points. Sur les trente blue chips, 18 ont progressé, dix reculé et SGS et Zurich sont restés inchangés.

Les investisseurs se sont montrés prudents, attendant l'issue en soirée de la réunion de deux jours de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de ses décisions de politique monétaire. Ils étaient suspendus aussi au référendum jeudi sur l'indépendance de l'Ecosse.

Les deux plus gros perdants sont les valeurs du luxe Richemont (-4,2%) et Swatch (-2,1%). Le chiffre d'affaires sur cinq mois du groupe genevois a déçu les attentes du marché. Kühne Nagel (-1,2%) a aussi nettement fléchi. A l'occasion de la journée des investisseurs à Londres, la direction a confirmé les prévisions pour 2014, décevantes pour certains.

Syngenta a perdu 0,5%. L'agrochimiste bâlois doit faire face à une nouvelle plainte en relation avec la commercialisation de sa semence de maïs «Agrisure Viptera» avant que la Chine n'ait autorisé son importation. Après l'américain Cargill, c'est l'exportateur Trans Coastal Supply qui a saisi la justice aux Etats-Unis.

Financières et poids lourds en verve

Dans le camp des gagnants, on trouve des financières et les poids lourds défensifs. Novartis a gagné 1,3% et Roche 1,2%. UBS ( 0,9%) et Credit Suisse ( 0,5%) ont fait mieux que la moyenne, tout comme Julius Baer ( 0,7%).

Les deux grandes banques sont poursuivies par l'Etat américain de Virginie, aux côtés de onze autres banques internationales. Elles sont suspectées d'avoir revendu des crédits hypothécaires «pourris» au fonds de pension de cet Etat, avant la crise financière. La Virginie réclame une compensation totale de plus d'un milliard de francs.

Sur le marché élargi, Bravofly a pris 6,3% au lendemain de la publication de ses chiffres semestriels. Meyer Burger a chuté de 4,7% après avoir placé avec succès un convertible de 100 millions de francs, avec échéance au 24 septembre 2020. L'opération risque de se traduire par une dilution, qui pourrait peser à hauteur de 10% sur le cours, anticipent des spécialistes.

Rumeurs de fusion pour Sulzer

Peu avant la clôture, la «HandelsZeitung» a lancé un article annonçant le projet de fusion entre Sulzer ( 1,7%) et le groupe américain Dresser-Rand. Les actions du groupe de Winterthour (ZH) se sont alors envolées avant que SIX ne suspende la cotation. Sulzer a confirmé être en discussion, mais informera plus en détail qu'après la fin des négociations.

Gategroup a perdu 3,4% après l'annonce du départ de son directeur financier Thomas Bucher.

Autres bourses

La Bourse de Francfort a terminé dans le vert mercredi, portée par l'optimisme affiché par Wall Street à quelques heures de l'annonce des décisions de politique monétaire de la banque centrale américaine, attendues dans la soirée.

A la clôture, l'indice vedette Dax a avancé de 0,30% à 9661,50 points, après un recul de 0,28% la veille, tandis que le MDax des valeurs moyennes a gagné 0,71% à 16'153,06 points.

La Bourse de Londres a terminé en baisse de 0,17% mercredi, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ayant perdu 11,34 points par rapport à la clôture de mardi, à 6780,9 points.

La Bourse de Paris a repris des couleurs mercredi ( 0,50%), après deux jours de baisse, misant sur le maintien d'un discours accommodant de la part de la banque centrale américaine à l'issue de sa réunion.

L'indice CAC 40 a pris 22,26 points à 4431,41 points, dans un volume d'échanges modéré de 2,9 milliards d'euros. La veille, il avait lâché 0,44%. (ats)

Ton opinion