Actualisé 06.08.2014 à 18:30

ZurichLe SMI reste orienté à la baisse

La Bourse suisse a de nouveau cédé du terrain mercredi. A la clôture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) reculait de 0,62% à 8290,16 points.

Plombé par de faibles indications préalables, le SMI a ouvert dans le rouge et a accentué son repli en cours de matinée. Sur la fin, l'indice a tout de même réussi à réduire ses pertes après l'ouverture de Wall Street et grâce au passage de Nestlé dans le vert.

La tentative de reprise des marchés mardi n'a pas duré. Les investisseurs craignent une aggravation de la situation en Ukraine. La Russie aurait massé des troupes à la frontière et certains se demandent si elle ne préparerait pas une invasion. Moscou a démenti.

Sur le plan macroéconomique, l'Italie est retombée en récession au 2e trimestre et les commandes à l'industrie en Allemagne ont reculé le plus fortement depuis septembre 2011.

L'indice SLI a perdu 0,76% à 1252,42 points et le SPI 0,68% à 8202,45 points. Sur les trente principales capitalisations, six seulement ont gagné du terrain.

Swiss Re lanterne rouge

Swiss Re (-3,0%) a tenu le devant de la scène. Les chiffres trimestriels du réassureur ont dépassé les attentes pour les primes encaissées, mais les ont déçues pour le résultat net et le ratio combiné. Les analystes ont parlé de résultats «inégaux» ou «mitigés».

Les cycliques ont aussi souffert de l'inquiétude sur les marchés et ont en général reculé le plus fortement. Cela a été le cas de Sika, qui a cédé 2,5% sans information spécifique. A la veille de ses chiffres intermédiaires, Adecco a reculé de 1,9%.

Nestlé ( 0,2%) et Zurich Insurance (-0,7%) publient aussi leurs chiffres jeudi. Les autres perdants sont Lonza (-2,1%), Geberit (-2,0%), Holcim (-1,7%) et Dufry (-1,4%). Les deux poids lourds pharma Roche et Novartis ont cédé chacun 1,0%.

Les financières ont tendu à mieux résister. A part Swiss Re et Zurich, déjà mentionnés, Swiss Life a perdu 0,9%. Credit Suisse (-0,2%) et UBS (+0,1%) ont retenu l'attention après les critiques des autorités et des régulateurs américains contre plusieurs banques en raison de lacunes dans leurs scénarios de «testament» en cas de coup dur. Les projets de liquidation en douceur sont considérés «irréalistes» et «inadéquats».

Swisscom (-1,4%) est en très bonne voie pour la reprise de PubliGroupe. Le résultat définitif devrait être publié le 11 août. Transocean (+0,3%) devait publier ses chiffres après la clôture de Wall Street. Sonova a gagné 0,3% aussi, sans information spécifique. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!