Bourse suisse: Le SMI se reprend, mais reste dans le rouge
Actualisé

Bourse suisseLe SMI se reprend, mais reste dans le rouge

La Bourse suisse, en net recul dans la première partie de journée, a clos pratiquement à l'équilibre jeudi.

A la suite de l'annonce de la Banque centrale européenne (BCE) d'un programme massif de rachats d'actifs, l'indice des valeurs vedettes SMI s'est resaisi. A la clôture, il n'était en baisse que de 0,11% à 7999,48 points.

La Bourse suisse a connu une nouvelle séance volatile jeudi. Après une ouverture presque équilibrée, les cours ont rapidement baissé en matinée, avant de se stabiliser autour de midi. Par moments, le SMI a perdu jusqu'à 1,8%.

La décision de la BCE de lancer un programme massif de rachat d'emprunts annoncée dans l'après-midi n'a que brièvement soutenu le marché. Ce n'est qu'avec la progression à Wall Street que le SMI s'est finalement repris pour repasser au vert dans la dernière demi-heure de transactions, mais terminer juste dans le rouge. Les autres places européennes ont nettement progressé.

Le SMI a terminé sur un léger recul de 0,11% à 7999,48 points avec un plus bas du jour à 7860 points. Le SLI a gagné 0,21% à 1169,12 points et le SPI a perdu 0,11% à 7890,63 points. Sur les trente blue chips, quinze ont reculé et quinze avancé.

Les variations de cours de la plupart des titres ne sont pas dues à des informations d'entreprises, mais à la situation générale du marché. Les plus gros perdants du jour sont Actelion et Sonova (chacun -3,1%), suivis de Lonza (-1,2%) et SGS (-1,5%). Lonza et SGS avaient publié leurs chiffres 2014 mercredi. Lonza avait gagné près de 4% et SGS avait chuté de près de 6%.

Bancaires en hausse

Galenica (-1,9%), qui avait aussi publié des chiffres mercredi, a encore reculé après une perte de près de 6% la veille. Les poids lourds pharma Roche (-2,4%) et Novartis (-0,5%) ont pesé sur le SMI. Nestlé ( 0,5%) a viré au vert en fin de séance.

Aux bancaires, UBS a gagné 3,0% et CS 2,3%. La décision de la BCE offre plus d'avantages que d'inconvénients pour les banques, selon un analyste. CS avait répété mercredi soir que la décision de la BNS d'abandonner le cours plancher n'avait «aucune influence matérielle» sur les taux de capitaux, ajoutant n'avoir enregistré «aucune perte» dans les opérations de négoce depuis la décision.

Les plus gros gagnants du jours sont Sika ( 3,1%), Adecco( 2,9%) et ABB ( 2,2%). Ce dernier a confirmé que la forte hausse du franc n'a qu'une influence limitée sur ses comptes. Depuis le début de l'année, l'action ABB a perdu près de 20%. Holcim ( 1,3%) fait aussi partie des plus gros perdants depuis le début de l'année.

Sur le marché élargi, Logitech a bondi de 7,4% après ses chiffres pour le 3e trimestre 2014/15. AFG a en revanche reculé de 5,2% après son chiffre d'affaires 2014. Mikron (-2,3%) a aussi perdu du terrain après son chiffre d'affaires. Egalement après chiffres, SFS (-2,0%) a aussi fléchi.

Autres bourses

La Bourse de Londres a terminé jeudi en nette hausse de 1,02%, satisfaite du programme d'assouplissement quantitatif annoncé par la Banque centrale européenne, malgré quelques interrogations sur ses détails. A la clôture, l'indice FTSE-100 des valeurs vedettes a gagné 68,59 points à 6796,63 points.

La Bourse de Paris a terminé jeudi en nette hausse (1,52%) et au-dessus des 4500 points pour la première fois depuis juin dernier, saluant le vaste programme de rachats d'actifs annoncé par la Banque centrale européenne. L'indice CAC 40 a pris 67,98 points à 4552,80 points, signant une sixième séance de hausse consécutive, dans un volume d'échanges très étoffé de 6,2 milliards d'euros. La veille, il avait gagné 0,87%. (ats)

Ton opinion