Marchés financiers: Le SMI termine en recul de 0,54%
Actualisé

Marchés financiersLe SMI termine en recul de 0,54%

La Bourse suisse a fini en recul jeudi.

La Bourse suisse a aligné jeudi une sixième séance négative d'affilée. Après une ouverture positive, le SMI a viré au rouge dans l'après-midi, terminant en recul de 0,54% à 5356,96 points. L'indice élargi SPI était en baisse de 0,45% à 4858,16 points.

La Chancelière allemande Angela Merkel a encore une fois opposé une fin de non recevoir à la question de la création d'eurobonds. Les spéculations autour de cette question et un indice Ifo allemand en étonnante amélioration avait auparavant tiré les marchés vers le haut.

Comme c'était jour férié aux Etats-Unis (Thanksgiving), il n'y a eu aucune impulsion de ce côté pour soutenir la réaction technique du matin. Le négoce a été calme. Les financières et les cycliques ont plutôt gagné du terrain, alors que les poids lourds défensifs ont pesé sur l'indice.

Les valeurs financières et celles sensibles à la conjoncture ont retenu l'attention et ont profité d'une réaction technique. Aux cycliques, Logitech a gagné 2,4% à 6,81 francs. Kepler a repris la couverture à «buy» et objectif de cours de 10 francs, a relevé un observateur.

Luxe en hausse

Les valeurs du luxe Richemont et Swatch, sous pression la veille, ont regagné respectivement 1,95 et 1,8%. Adecco a gagné 1,7%, ABB 1,3%, Kühne Nagel 0,8% et Sonova 0,5%.

Aux bancaires, UBS a gagné 2,1% et CS 0,7%, à nouveau recherchées à bas niveau. Dans le sillage des spéculations autour du rachat de Sarasin ( 3,1%), Julius Baer a progressé d'un petit 0,1%. Outre Raiffeisen, Deutsche Bank, HSBC et JPMorgan seraient aussi sur les rangs pour racheter la banque privée bâloise. Une décision devrait tomber prochainement.

Swiss Re (-0,5%) n'a pas profité du fait que Moody's envisage d'améliorer la note du réassureur. La perspective a été relevée à «positive» de «stable». La note est importante pour Swiss Re car elle constitue un facteur de confiance pour la clientèle. A fin octobre, Standard & Poor's avait redonné à Swiss Re sa note «AA».

Défensives en baisse

Les défensives ont pesé sur l'indice, boudées au profit de valeurs plus risquées, selon les courtiers. Roche a perdu 1,3%, Novartis 1,7% et Nestlé 0,8%. A eux trois, ces titres représentent 60% de la capitalisation de marché du SMI.

Sur le marché élargi, les valeurs énergétiques ont retenu l'attention. Le Conseil fédéral relevé de 10% les coûts estimés pour l'arrêt des cinq centrales nucléaires en Suisse, par rapport à l'estimation précédente qui datait de 2006. BKW a perdu 1,4%, Alpiq 1,3%, qui ont toutes deux relevé leur estimation de coûts du démantèlement des activités nucléaires.

Gategroup ( 5,4%) s'est reprise de la forte correction de la veille dans le sillage de l'avertissement sur résultats. Charles Vögele a repris 1,0%.

(ats)

Ton opinion