France: Le sniper présumé de la prison de Varces «ramassait des champignons»

Actualisé

FranceLe sniper présumé de la prison de Varces «ramassait des champignons»

Marcel Egea, 58 ans, déjà connu de la justice pour des cambriolages, a été mis en examen à Grenoble pour «meurtre en bande organisée en récidive», et «association de malfaiteurs».

L'homme qui a nié les faits pendant les 48 heures de garde à vue, prétend qu'il ramassait des champignons au moment ou Sghaïr Lamiri a été abattu dans la cour de promenade de l'établissement pénitentiaire, depuis l'extérieur. Marcel Egea interpellé peu après la fusillade par les gendarmes sur une moto volée et en possession d'une carabine à lunette encore chaude affirme qu'il a emprunté ce véhicule et l'arme trouvés dans un buisson pour rentrer chez lui.

Mardi, on confirmait de source proche de l'enquête que les investigations sur l'homicide s'orientait résolument vers la piste du grand banditisme.

La victime, Sghaïr Lamiri, condamnée en juillet 2008 par les assises de l'Isère à huit ans d'emprisonnement dans une affaire de vols à main armée commis en 2001 et 2002, devait être entendue prochainement dans le cadre de l'enquête sur la série de règlements de comptes qui ont fait neuf morts et onze blessés depuis janvier 2007 dans l'agglomération grenobloise. Cette série avait débuté peu après l'acquittement des hommes accusés de l'assassinat de Lassad Lamiri, le frère de Sghaïr, abattu par balles en 2003. (ap)

Ton opinion