Psychologie: Le sommeil évite les conflits parentaux
Actualisé

PsychologieLe sommeil évite les conflits parentaux

Un ado supporte mieux les conflits avec ses parents s'il dort assez, selon une étude de chercheurs de l'université de Bâle.

Quand les parents se disputent beaucoup, leur rejetons adolescents reportent souvent cette agressivité sur leur pairs. Sauf peut-être lorsqu'ils ont un sommeil régulier et suffisant, ont constaté des chercheurs de l'Université de Bâle.

Ils ont voulu savoir pourquoi certains jeunes réagissent aux conflits parentaux en manifestant plus d'agressivité, alors que d'autres supportent nettement mieux ces situations difficiles, a indiqué mardi la haute école.

L'équipe de Sakari Lemola de l'Insitut de psychologie de l'Université de Bâle a constaté que les adolescents qui ont un rythme de sommeil irrégulier ont beaucoup plus tendance à devenir agressifs envers d'autres jeunes. Dormir peu la semaine et compenser le week-end par de longues heures de sommeil est considéré comme un rythme irrégulier par les spécialistes, apparemment peu propice à une bonne résistance au stress familial.

Pour cette étude publiée dans le magazine spécialisé «Journal of Adolescence», les chercheurs ont interrogé 176 jeunes de 10 à 13 ans. Les intéressés ont indiqué aux psychologues à quelle fréquence ils se disputaient avec d'autres adolescents. Ils ont aussi exposé leurs horaires de sommeil, tant en semaine que le week-end.

Interrogées elles-aussi, les mamans de ces ados ont donné des renseignements sur les conflits dans leur couple. Conclusion des chercheurs: une fatigue excessive chez l'adolescent augmente sa fragilité au stress psychosocial induit par les conflits parentaux. A l'inverse, il semble qu'un sommeil régulier et suffisant rend les jeunes plus résistants aux situations difficiles. (ats)

Ton opinion