Genève - Le sommet Biden-Poutine freinera les vaccinations
Publié

GenèveLe sommet Biden-Poutine freinera les vaccinations

Les centres resteront ouverts durant la rencontre entre les présidents américain et russe à Genève. Mais l’injection de 3500 premières doses a été repoussée.

par
dra
Nathalie Vernaz-Hegi, pharmacienne cantonale.

Nathalie Vernaz-Hegi, pharmacienne cantonale.

Laurent Guiraud/ Tamedia

Le sommet américano-russe prévu la semaine prochaine à Genève influera sur l’administration des vaccins contre le Covid. Les restrictions de déplacements dues à la rencontre entre les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine ont obligé le Canton à revoir (un peu) ses plans.

Que des 2e doses

Lors de leur point de situation sanitaire hebdomadaire, vendredi, les autorités sanitaires ont annoncé qu’aucun nouveau rendez-vous n’avait été fixé, les 15 et 16 juin à Palexpo ainsi qu’à la clinique de Beaulieu, pour des personnes qui attendent leur première dose. Cela représente 3500 injections. «Le retard sera comblé dès la semaine suivante», a assuré Nathalie Vernaz-Hegi, pharmacienne cantonale.

Impact «négligeable»

Cependant, si certains centres réduiront quelque peu la cadence, tous resteront ouverts: les rendez-vous déjà fixés seront en effet honorés. L’impact de la rencontre Biden-Poutine sur le rythme des vaccinations restera ainsi «négligeable», selon les autorités. Ces dernières ont estimé que le processus actuel était «particulièrement performant».

Par ailleurs, elles ont rendu les personnes qui ont rendez-vous en début de semaine prochaine attentives au temps de déplacement, vu les restrictions engendrées par le sommet présidentiel.

Baisse continue des cas

La situation épidémiologiste à Genève évolue «très favorablement», a aussi indiqué vendredi la médecin cantonale, Aglaé Tardin. Le nombre de cas continue de diminuer régulièrement. Aucune surcharge hospitalière ne pointe à l’horizon pour ces prochaines semaines, a conclu la praticienne.

Ton opinion

40 commentaires