Le sous-marin de «Titanic» recherche un avion crashé
Actualisé

Le sous-marin de «Titanic» recherche un avion crashé

L'avion tombé dans le lac de Neuchâtel samedi était introuvable hier. Un sous-marin tente de le localiser.

La Confédération a mandaté la société neuchâteloise Aquarius pour rechercher l'Ecolight qui s'est abîmé au large d'Auvernier (NE). «Il n'existe que deux sous-marins téléguidés en Suisse, et nous en possédons un, le même modèle qui a servi pour le film «Titanic», explique Blaise Zaugg, chargé de piloter l'engin. Il confirme une information de L'Express.

C'est la deuxième fois en vingt-cinq ans que l'entreprise est chargée de retrouver un avion crashé dans un lac. Hier, les recherches ont dû être interrompues à cause d'un fort vent. Elles auront une dernière chance aujourd'hui. «S'il est retrouvé, l'avion sera héliporté vendredi. Sinon, nous abandonnerons les recherches», explique Frédéric Hainard, de la police cantonale neuchâteloise, invoquant la nécessité de limiter les coûts.

Le petit avion a coulé à une profondeur de 80 à 100 m. «Nous avons les coordonnées du point d'impact en surface, mais l'avion peut avoir dérivé», confie M. Zaugg. Quant au pilote de 59 ans, qui a pu s'extraire de l'engin, il a été opéré d'une grave blessure au dos. «L'intervention s'est bien déroulée et ses jours ne sont pas en danger», précise l'adjoint au chef de la police cantonale de sûreté.

Emmanuelle Robert

Ton opinion