3e sondage Tamedia: Le soutien à l’initiative anti-burqa faiblit
Publié

3e sondage TamediaLe soutien à l’initiative anti-burqa faiblit

L’initiative contre la dissimulation du visage a perdu un peu de sa force de conviction au fil de la campagne. Le sondage SSR la donne en dessous de 50%.

par
Eric Felley
Oui à l’initiative, non à la loi sur l’e-ID et l’incertitude pour l’accord de libre-échange sont les trois enseignements de ce sondage à dix jours des résultats.

Oui à l’initiative, non à la loi sur l’e-ID et l’incertitude pour l’accord de libre-échange sont les trois enseignements de ce sondage à dix jours des résultats.

iStockphoto

Selon le 3e sondage Tamedia pour les votations du 7 mars prochain, l’initiative contre la dissimulation du visage du Comité d’Egerkingen serait toujours assez acceptée par le peuple suisse avec 59% de oui face à 40% de non. Mais ce soutien a diminué par rapport au 2e sondage, où l’on comptait 65% de oui contre 34% de non. Cette initiative crée un clivage gauche-droite, même si un tiers des sympathisants de gauche disent soutenir le texte. Il n’y a pas de différence notable entre le vote romand et le vote alémanique. Par contre au Tessin, qui connaît déjà une loi similaire, le soutien est à 68%. Enfin, avec 65% de oui, les hommes sont plus favorables que les femmes (53%).

Selon le sondage de la SSR publié ce mercredi, l’initiative passe en dessous de la majorité avec 49% d’avis positifs, 47% contre et 4% indécis. Le même sondage SSR donnait 56% en faveur de l’interdiction de la burqa et du niqab.

Stabilité pour l’identité numérique

Le 3e sondage Tamedia montre que l’opinion envers l’introduction d’une identité électronique, e-ID, n’a pas changé. 56% des sondées et sondés la refusent (+1%) et 42% l’acceptent. Les sympathisants du PLR et du Centre sont les plus favorables avec respectivement 60% et 57% de soutien. Mais dans les autres partis, la méfiance est plus grande. Seuls 39% des sympathisants de l’UDC sont pour, 29% des socialistes et 27% des Verts. Ici aussi, avec 48% de oui, les hommes sont beaucoup plus favorables que les femmes (36%).

Libre-échange toujours en sursis

Le sort de l’accord de libre-échange avec l’Indonésie reste le plus incertain. Dans les deux premiers sondages, les indécis étaient nombreux à hauteur de 20%, puis de 13%. Au 3e sondage, ils sont encore 6%. Le oui a cependant progressé au fil de la campagne pour s’établir à 52% (+9%) contre 42% de non.

13 924 personnes de toute la Suisse ont participé à la troisième vague de l’enquête 20 Minuten et Tamedia les 18 et 19 février.

Ton opinion