Présidentielle américaine: Le soutien de Bill Clinton à Barack Obama
Actualisé

Présidentielle américaineLe soutien de Bill Clinton à Barack Obama

Bill Clinton a mis toute sa verve et son influence au service de la campagne électorale de Barack Obama lundi au cours de trois réunions de levée de fonds successives à New York.

Bill Clinton a prêté main forte lundi à Barack Obama dans la campagne électorale en cours.

Bill Clinton a prêté main forte lundi à Barack Obama dans la campagne électorale en cours.

Bill Clinton est venu à New York pour lever des fonds en faveur de la réélection de Barack Obama auprès des financiers de Wall Street et des artistes de Broadway. L'ancien président, qui reste très populaire aux Etats-Unis, avait toutefois mis le sortant dans l'embarras la semaine dernière, en regrettant que son équipe de campagne s'en prenne au passé d'homme d'affaires de son adversaire républicain Mitt Romney.

Mais l'incident semblait clos lundi soir, lorsque les deux hommes ont donné le coup d'envoi d'une soirée qui a débuté avec un dîner à 40'000 dollars (environ 38'000 francs suisses) le plat.

Gala et concert

La soirée s'est poursuivie par un gala à l'hôtel Waldorf Astoria, et devait s'achever par un concert baptisé «Barack on Broadway» en présence d'une pléiade de stars. L'événement devait permettre de lever 3,5 millions de dollars (environ 3,4 millions de francs).

Barack Obama «doit remporter cette élection sans aucune ambiguïté», a lancé Bill Clinton lors du dîner organisé par le milliardaire Marc Larsy. «L'alternative serait, à mon sens, calamiteuse pour notre pays et pour le monde», a-t-il ajouté, se tenant aux côtés de l'intéressé dans le luxueux appartement du financier.

Tensions

Les relations entre Bill Clinton et Barack Obama a été marquée par quelques tensions depuis que l'ancien sénateur de l'Illinois a battu Hillary Clinton, devenue depuis secrétaire d'Etat, lors de la primaire démocrate de 2008, mais reste que l'ancien président jouit toujours d'une profonde estime dans les rangs de son parti.

Pour l'état-major de campagne de Barack Obama, son soutien pourrait être très bénéfique dans la levée de fonds et pourrait faire basculer les indécis en cautionnant le programme économique du sortant.

(ats)

Ton opinion