Arrêté en Australie: Le «Spiderman» français plaide non coupable
Actualisé

Arrêté en AustralieLe «Spiderman» français plaide non coupable

Alain Robert, un Français surnommé «Spiderman» en raison de ses ascensions d'édifices, a plaidé non coupable devant la justice australienne après avoir escaladé un gratte-ciel à Sydney.

Alain Robert a été cueilli par la police après avoir escaladé les 150 m des tours Lumiere dans le centre de Sydney en 25 minutes.

Alain Robert a été cueilli par la police après avoir escaladé les 150 m des tours Lumiere dans le centre de Sydney en 25 minutes.

Il est accusé d'avoir mis en danger la vie d'autrui en grimpant lundi les 150 mètres des tours Lumière dans le centre de Sydney, sous le regard et les applaudissements de dizaines de curieux.

«Je n'ai mis en danger la vie de personne... Il n'y avait aucune raison pour moi de plaider coupable», a déclaré Alain Robert. «Je n'ai forcé aucune barrière et aucune porte», a-t-il ajouté. L'audience a été ajournée jusqu'au 15 octobre.

Une fois parvenu au sommet du bâtiment, «l'homme-araignée» français avait déroulé une banderole portant l'adresse du site internet «www.onehundredmonths.org» pour sensibiliser aux dangers du réchauffement climatique.

Selon son agent, Alain Robert a été arrêté plus de 80 fois, pour l'ascension illégale de plusieurs des bâtiments les plus hauts et les plus célèbres du monde, dont les tours jumelles Petronas à Kuala Lumpur ou la Tour Eiffel à Paris.

Il est déjà connu en Australie où il avait précédemment accompli l'ascension du célèbre opéra de Sydney.

L'ascension du «Spiderman» français

(Source: youtube.com) (afp)

Ton opinion