Athlétisme: Le sprint jamaïcain et Semenya imbattables
Actualisé

AthlétismeLe sprint jamaïcain et Semenya imbattables

Le sprint jamaïcain a fait fort en enlevant le 200 m dames par Elaine Thompson, le 100 m hommes et le relais 4x100 m dames.

photo: Keystone

Le premier des deux pans du rideau de la Ligue de diamant s'est tiré à Zurich dans un stade plein (25'000 personnes) et avec de bonnes performances compte tenu des circonstances.

Les lionnes ont rugi sur un 200 m de haute tenue. Elaine Thompson, titrée à Rio, est parvenue à souffler la victoire à Dafne Schippers pour s'imposer avec un centième d'avance en 21''85. Allyson Felix a pris la 3e place en 22''02. Moins bien partie que la Néerlandaise, Thompson n'a jamais rien lâché après le virage. Dans les derniers mètres, Schippers, soudainement moins déliée dans sa foulée, a fléchi et la Jamaïcaine a pu casser pour arracher la victoire.

Impressionnante en cette fin de saison, Elaine Thompson confirme qu'elle est bien la reine du sprint. La protégée de Stephen Francis donne en plus le sentiment d'avoir une belle marge de progression. «Ce fut une longue saison et je vis encore courir à Bruxelles, a-t-elle précisé. Je n'ai pas encore pu aller en Jamaïque et je me languis de pouvoir rentrer à la maison.» Du côté suisse, Mujinga Kambundji n'a pu se servir du public et a terminé 8e en 23''00. Thompson a encore pris part au relais 4x100 m qui a écrasé la course en 41''65.

Même avec un plateau plus maigre que d'habitude, le 100 m messieurs reste une course à part. Celle où les spectateurs retiennent leur souffle et où les mouches se refusent même à voler. Un 100 m qui a permis à Asafa Powell de descendre sous les 10 secondes pour la 98e fois de sa carrière (9''94)! Le Jamaïcain n'a jamais été inquiété sur la ligne droite et s'est imposé devant le Sud-Africain Akani Simbine et l'Ivoirien Ben Youssef Meité.

Moins impressionnante qu'à Athletissima, Kendra Harrison s'est tout de même adjugé le 100 m haies en 12''63. L'Américaine en a profité pour discuter du 400 m haies où elle pourrait se laisser tenter: «Je pense que c'est possible de faire les deux disciplines au haut niveau. C'est ce que je faisais à l'université, où je brillais, alors on y pense avec mon coach. J'ai la technique dans ma tête pour m'attaquer au 400 m. Mais là, j'ai besoin de repos et de penser à me régénérer», a déclaré la nouvelle recordwoman du monde du 100 m haies (12''20).

Semenya et Perkovic, évidemment

Invincible Caster Semenya. La Sud-Africaine n'a pas failli sur le 800 m, l'emportant en 1'56''44 devant Francine Niyonsaba et Margaret Wambui pour un podium identique à celui de Rio. Gestionnaire du début à la fin, Semenya a contrôlé la course en alliant maîtrise tactique et puissance dans la dernière ligne droite. A la bagarre lors des 600 premiers mètres, Selina Büchel a pris la 10e place.

Sandra Perkovic a, elle, ajouté une cinquième victoire finale en Ligue de diamant à son touffu palmarès. Politicienne quand elle ne lance pas son engin, elle a dominé le concours du disque avec aisance en réussissant un jet à 68m44. Comme à Rio, la double championne olympique a devancé la Française Mélina Robert-Michon et la Cubaine Denia Caballero. «Je sens que je peux atteindre 73m», a déclaré la Croate qui se produira encore à Zagreb avant de boucler sa saison.

Toujours en filigrane des Jeux, la perche masculine a livré un verdict similaire à celui de Lausanne avec la victoire de Sam Kendricks devant Renaud Lavillenie. Les deux hommes ont franchi 5m90, mais celui qui est second lieutenant dans l'armée américaine a passé 5m84 à son premier essai. Lavillenie rayonnait d'avoir raflé un 7e diamant (victoire au général de la discipline) au terme de la 7e saison de la Ligue de diamant. Un sans-faute épatant.

Le champion olympique Thiago Braz s'est classé 3e du concours avec une barre à 5m84. Le Brésilien a ensuite renoncé à tenter sa chance plus haut. Peut-être a-t-il ressenti une douleur sur son dernier saut?

A noter également la belle performance de Christian Taylor au triple saut avec un superbe bond à 17m80 et un record du meeting en prime. Petite déception chronométrique en revanche pour le 3000 m steeple féminin et la victoire attendue de la championne olympique et recordwoman du monde Ruth Jebet. Mais la Kényane qui court sous pavillon bahreïnien est restée à quinze secondes de son record établi samedi dernier à Paris pour une victoire en 9'07''00. Son (relatif) petit coup de fatigue était bien compréhensible et, quelque part, rassurant.

Disputé dans une indifférence quasi générale car noyé dans le programme, le concours du poids messieurs a donné lieu à un record d'Asie pour l'Australien Tom Walsh avec un lancer mesuré à 22m20. L'Océanien a dominé le champion olympique américain Ryan Crouser (22m00) et Joe Kovacs (USA). (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion