Actualisé 09.11.2006 à 09:27

Le Sri Lanka «regrette» d'avoir tué 65 civils

Le gouvernement du Sri Lanka a exprimé jeudi ses «regrets» après avoir tué la veille 65 civils tamouls dans les bombardements d'un camp de réfugiés dans l'est de l'île.

Colombo a cependant accusé les rebelles tamouls de se servir de civils comme «boucliers humains».

Au moins 65 civils tamouls ont été tués et quelque 300 autres blessés dans des bombardements d'un camp de réfugiés par l'armée mercredi dans l'est du pays, selon un porte-parole des rebelles des Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE).

Les Tigres se battent pour l'autonomie du nord-est du Sri Lanka, pays majoritairement peuplé de Cinghalais. Depuis le début de leur insurrection en 1972, au moins 60 000 civils et militaires ont été tués dans le conflit. Quelque 3300 personnes ont perdu la vie depuis le début 2006.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!