Actualisé 06.03.2018 à 20:51

LausanneLe stationnement mode 2.0 fait ses débuts

Une app gratuite permettra, dès le mois de juin, de payer sa place de parc au juste prix.

de
Frédéric Nejad Toulami
L'envoi d'un SMS avertira de la fin proche du temps de parcage.

L'envoi d'un SMS avertira de la fin proche du temps de parcage.

Keystone/Laurent Gillieron

Recevoir un SMS peu avant l'échéance afin d'éviter une amende pour avoir dépassé son temps de stationnement. C'est une des nouveautés dévoilées hier par la Ville de Lausanne à propos de sa politique de parcage public (lire ci-contre). Il sera également possible de payer ou d'écourter avec son smartphone la durée de parking si nécessaire, pour que le coût corresponde au temps effectif d'occupation de la place.

Un tel système est déjà en service depuis 2015 dans les villes de Genève et de Nyon, ainsi qu'à Cossonay, via un même opérateur, et depuis un an dans sept communes de la Riviera vaudoise de même qu'à Bulle (FR) avec un fournisseur concurrent.

Alors, quel opérateur a été choisi dans la capitale vaudoise afin de gérer son stationnement comme un geek? «Nous avons fait un appel d'offres et le nom de la société sera dévoilé courant mars», explique Patrick Etournaud. Chef du service communal des routes et de la mobilité, il souligne que la qualité du service et les coûts pour la Ville font partie des critères retenus dans l'analyse. «Nous ne paierons rien, mais nous verserons une commission en rapport avec le volume du chiffre d'affaires réalisé via cette plateforme numérique», précise Patrick Etournaud. Il assure aussi que la facilité pour les conducteurs d'utiliser une seule et même app pour payer sur des parkings publics de différentes villes clientes de la même société, même à l'étranger, a été prise en considération.

Macaron multipass

«Nous sommes satisfaits, mais nous souhaitons encore un effort de la Ville sur la limitation des horaires payants de parking», a réagi Philippe Bovet, président des commerçants lausannois. Face à la grogne, l'été dernier, due à l'annonce de la fin de la gratuité de nombreuses places, une pétition avait été lancée et un dialogue noué. Si la pause de midi demeure payante dans l'hyper­centre, Lausanne va introduire un macaron multizones professionnel destiné aux PME.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!