Le style, c'est le pied
Actualisé

Le style, c'est le pied

Il y quelque temps, le supplément « Stil» d'un journal dominical suisse m'a demandé s'il était permis de tenir un verre par son gobelet, quand on a envie de flirter.

J'ai mis un certain temps avant de comprendre de quoi il s'agissait au juste.

Ma réponse : « Oui, bien sûr » en a choqué plus d'un.

Chaque individu, né avant l'an 2000, sait qu'un verre se prend par le pied.

On le tient ainsi pour ne pas que le vin se réchauffe vite inutilement, et pour éviter de vilaines traces de doigts sur le gobelet.

Quiconque tient son verre par le pied et garde le petit doigt levé, manifeste aussi un sens du style quelque peu affecté.

On ne devrait pas non plus tenir le verre par sa base ; cette pratique devrait être réservée aux sommeliers, et peut-être aussi aux testeurs.

Et pour revenir à mon ancienne question : dans une situation de flirt, on a déjà tendance à avoir bien chaud, au point qu'un lait de chèvre, même aigre, serait délicieux ! Donc ça aide probablement, quand on est décontracté et qu'on se sent bien - en revanche ça me paraît plus que bizarre de se casser la tête avec la façon dont on doit tenir son verre quand on flirte.

Les règles sont utiles - briser celle-ci avec élégance, c'est mieux .

Ce qui importe vraiment : quand une femme boit du vin rouge, elle doit de temps en temps avaler un peu d'eau. Car rien n'est moins sexy ni moins repoussant que des dents violettes !

Ton opinion