Le substitut russe de Coca-Cola a des liens avec la Suisse

Publié

Guerre en UkraineLe substitut russe de Coca-Cola a des liens avec la Suisse

Alors que Coca-Cola a stoppé ses activités en Russie, après le début de la guerre, un substitut – le Dobry Cola – est disponible. Il est fabriqué par une firme dont le siège social se situe dans le canton de Zoug.

En Russie les stocks de Coca-Cola ont été épuisés à la fin du mois de juillet.

En Russie les stocks de Coca-Cola ont été épuisés à la fin du mois de juillet.

AFP

Après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, de nombreuses marques se sont retirées du marché russe. Parmi elles, le géant américain Coca-Cola, qui a stoppé ses activités en Russie, dès le 8 mars 2022, et n’a plus vendu ses concentrés pour la production de sa boisson originale. Les grands détaillants russes vendent désormais un substitut. Son nom? Dobry Cola. Et cette nouvelle boisson est très similaire au Coca-Cola original, rapporte le «Tages-Anzeiger» (article abonné).

En analysant le Registre du commerce russe, le journal alémanique a découvert que le Dobry Cola est produit par Multon Partners, une entreprise dont le siège est à Moscou et qui jusqu’à fin juillet s’appelait encore… Coca-Cola HBC Russie. Et cette dernière appartient à une entreprise suisse dont le siège social est à Steinhausen dans le canton de Zoug.

Malgré les sanctions, l’entreprise zougoise n’a donc pas arrêté ses activités en Russie. Lors de la présentation des chiffres semestriels 2022, au mois d’août, le directeur général avait d’ailleurs répondu par la négative à la question de savoir si la firme prévoyait de fermer un ou plusieurs sites de productions russes.

(aze)

Ton opinion

167 commentaires