Tour de Romandie: Le Suisse Grégory Rast en jaune
Actualisé

Tour de RomandieLe Suisse Grégory Rast en jaune

L'ancien double champion de Suisse a profité hier d'une étape raccourcie pour prendre la tête du Tour de Romandie.

par
Maxime Huber
Fribourg

Grégory Rast nous avait confié la veille sur les quais d'Ouchy qu'il profiterait de la moindre occasion, s'il avait les jambes, pour tenter de se glisser dans une – bonne – échappée. Et il l'a fait, hier, sur la route reliant Montreux à Fribourg, une étape raccourcie de 176 à 87 km en raison des piètres conditions météorologiques. Sorti au 22e km en compagnie de l'Espagnol Ricardo Serrano et du Danois Lars Bak, le coureur zougois est parvenu à mener à terme une escapade qui lui permet de revêtir le maillot jaune de leader de la course. Troisième sur la ligne, battu au sprint par le vainqueur, Serrano, et par Bak, Rast a néanmoins atteint son objectif du jour, prendre la tête du général, en conservant une trentaine de secondes sur le peloton des favoris. Auréolé de son nouveau tricot, le Suisse avouait, une fois l'arrivée franchie, «être extrêmement satisfait de sa performance. C'est un jour très particulier pour moi. Je vais en profiter un maximum, demain (n.d.l.r. : aujourd'hui), parce que je pourrais très bien ne le garder qu'un seul jour…»

Outre Rast, les Suisses ont réalisé une bonne performance d'ensemble, puisque les sprinters Markus Zberg (9e) et Michael Schär (10e) parvenaient à se glisser dans les dix premiers de l'étape. De son côté, Fabian Cancellara est resté bien au chaud au sein du peloton (40e).

Cancellara argenté?

La nouvelle a été confirmée hier, sur la route du Tour de Romandie: le cycliste transalpin Davide Rebellin a bel et bien été contrôlé positif pendant les JO de Pékin 2008. Récent vainqueur de la Flèche wallone, l’Italien avait terminé au 2e rang de la course sur route des JO, derrière l’Espagnol Samuel Sanchez, mais, surtout, devant le Suisse Fabian Cancellara. Ce dernier pourrait dès lors se voir remettre une médaille d’argent, en lieu et place du bronze. «Je ne veux pas encore y penser, j’attends que la procédure soit définitivement bouclée, assurait hier le coureur bernois. Pour le moment, de l’argent ou du bronze, cela n’a guère d’importance. Toutefois, si le verdict devait être entériné, ce serait une bonne nouvelle pour la Suisse et pour moi.»

hub

Ton opinion