05.11.2020 à 22:10

Attaque au sabreLe suspect a comparu, des blessés ont été identifiés

Le jeune homme qui a tué deux personnes et en a blessé cinq autres à Québec, samedi, a été auditionné par la justice, jeudi.

Deux personnes ont perdu la vie dans l’attaque.

Deux personnes ont perdu la vie dans l’attaque.

Keystone

L’homme de 24 ans accusé d’avoir tué au sabre deux personnes et d’en avoir blessé cinq autres lors de la soirée d’Halloween samedi à Québec, a brièvement comparu jeudi et les noms de quatre blessés, dont deux Français, ont été dévoilés.

Le suspect, Carl G., qui souffre de troubles mentaux selon plusieurs médias, a comparu en visioconférence depuis sa prison, lors de cette courte audience technique au palais de justice de Québec.

L’homme de 24 ans, originaire de la région de Montréal, est accusé de deux meurtres et cinq tentatives de meurtres. «Le dossier de Carl G. a été reporté au 20 novembre», a indiqué le procureur François Godin, à la presse après l’audience. «Ce matin, nous avons demandé au juge de lever l’ordonnance de non-publication concernant certains plaignants après avoir discuté avec ceux-ci, après avoir obtenu leur accord», a-t-il ajouté.

Sans antécédents

Cette ordonnance de non-publication de l’identité des victimes a été levée pour quatre des cinq personnes blessées. Il s’agit de Rémy Bélanger, Gilberto Porras, ainsi que deux jeunes Français, Lisa Mahmoud et Pierre Lagrevol. Ces deux derniers sont installés au Québec depuis plusieurs années, selon la police. Sollicités par l’AFP, ils n’avaient pas donné suite à des demandes d’interview en milieu d’après-midi.

Le suspect, sans antécédents judiciaires, voulait faire le plus de victimes possible mais il a agi pour des raisons «personnelles», avait indiqué la police, écartant la piste terroriste.

Terreur durant des heures

Armé d’un sabre «de type katana» et vêtu d’un déguisement médiéval, il a semé la terreur pendant plusieurs heures dans les rues du Vieux Québec samedi soir, cherchant ses victimes dans les rues de la ville, peu fréquentées en raison notamment de la pandémie de coronavirus qui a limité les festivités d’Halloween.

Il avait été arrêté sans résistance peu avant 1 heure dimanche dans le quartier du Vieux-Port, à l’issue d’une chasse à l’homme dans les rues de la vieille ville.

Les deux personnes tuées résidaient à Québec: François Duchesne, 56 ans, et Suzanne Clermont, 61 ans. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau avait dénoncé dimanche une «terrible tragédie».

(AFP/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!