Triple meurtre de Bruxelles: Le suspect arrêté au Luxembourg dément
Actualisé

Triple meurtre de BruxellesLe suspect arrêté au Luxembourg dément

La thèse du simple homejacking est-elle vraiment crédible? Le journal «Het Laatste Nieuws» avance celle d'un règlement de compte familial. L'homme arrêté au Grand-Duché, lui, clame son innocence.

La police a diffusé lundi le portrait-robot de l'un des deux malfaiteurs. (Photo: dr)

La police a diffusé lundi le portrait-robot de l'un des deux malfaiteurs. (Photo: dr)

Des meurtres et des voitures qui disparaissent, à première vue, il pourrait s'agir d'un vol qui a dégénéré. Mais selon le journal «Het Laatste Nieuws», la violence des meurtres (une balle dans la tête à bout portant) ne peut expliquer le vol de deux voitures. Selon le journal, la police de Bruxelles s'orienterait vers une autre piste, celle du règlement de compte familial. Le jeune Nicolas, 21 ans, tué en même temps que ses parents, avait l'intention d'épouser sa petite amie, Ebrue, 22 ans, d'origine turque. Une union à laquelle s'opposait l'entourage de la jeune fille. Selon d'autres sources citées par le journal belge, Nicolas aurait reçu des menaces de mort par sms récemment. Mais le Parquet refuse de confirmer l'information.

De son côté, le suspect arrêté au Luxembourg lundi matin nie être impliqué dans le triple meurtre. Le véhicule qu'il conduisait était la Mercedes de Michel De Vleeschouwer. Elle a pu être localisée grâce à un GPS intégré.

Henri Eippers, porte-parole du Parquet de Luxembourg, contacté par «L'essentiel Online», ignore s'il sera extradé vers la Belgique ce mardi après-midi.

(L'essentiel Online)

Ton opinion