Quadruple meurtre dans l’Idaho: Le suspect bombardait de messages l’une des victimes

Publié

Quadruple meurtre dans l’IdahoLe suspect bombardait de messages l’une des victimes

Deux semaines avant le massacre perpétré à Moscow, Bryan Kohberger avait essayé plusieurs fois d’entrer en contact avec l’une des étudiantes.

Kaylee (top blanc), Maddie (en jaune) et Xena (à dr.) ont été tuées le 13 novembre. Leurs colocataires Dylan (à g.) et Bethany (centre) ont été épargnées.

Kaylee (top blanc), Maddie (en jaune) et Xena (à dr.) ont été tuées le 13 novembre. Leurs colocataires Dylan (à g.) et Bethany (centre) ont été épargnées.

Instagram

En publiant il y a deux semaines un long rapport d’enquête, la police de Moscow a levé une partie du voile sur le quadruple meurtre perpétré mi-novembre, dans une maison d’étudiants. Le mystère plane cependant encore sur le mobile du massacre ainsi que sur les éventuels liens entre le tueur et les victimes. Une source proche de l’enquête a toutefois fait des révélations troublantes à «People». Deux semaines avant la tuerie, Bryan Kohberger a bombardé de messages une de ses futures victimes.

Fin octobre, un compte Instagram que les autorités attribuent à Bryan Kohberger a contacté l’une des jeunes femmes. Comme celle-ci ne répondait pas, le suspect est revenu plusieurs fois à la charge. «En gros, il lui disait juste «Salut, ça va?» Mais il l’a fait encore et encore», explique la source, qui ne précise pas qui de Madison Mogen, Kaylee Goncalves ou Xana Kernodle était visée par ces messages. Sur Instagram, Bryan Kohberger était en tout cas abonné au compte de chacune d’entre elles.

On ignore pourquoi la destinataire de ces messages n’a jamais répondu au jeune homme de 28 ans. «Elle ne les a peut-être pas vus, car ils sont directement allés dans les demandes de messages. Nous essayons toujours de déterminer à quel point les victimes étaient au courant de l’existence» de Bryan Kohberger», explique la source interrogée par «People». L’absence de réponse de la jeune femme a-t-elle motivé le passage à l’acte du suspect? Il est encore trop tôt pour le dire. «Rien n’indique qu’il était frustré par son manque de réaction. Mais il était insistant», conclut la source.

Selon plusieurs témoignages, Bryan Kohberger était malmené par les «filles populaires» à l’école, en raison de son surpoids. Une ancienne enquêtrice du FBI pense que l’individu pourrait être un «incel», c’est-à-dire un homme incapable d’attirer les femmes sexuellement.

Kaylee Goncalves, 21 ans, Madison Mogen, 21 ans, Xana Kernodle, 20 ans, et son petit ami Ethan Chapin ont été sauvagement tués dans la nuit du 12 au 13 novembre 2022, dans une maison située près du campus de l’Université de l’Idaho.

(joc)

Ton opinion