Le suspense se prolonge à l'usine Swissmetal
Actualisé

Le suspense se prolonge à l'usine Swissmetal

Le personnel de l'usine Swissmetal de Reconvilier a reporté sa décision sur les propositions contestées de l'industriel Jürg Müller. Une prochaine assemblée doit avoir lieu la semaine prochaine.

Expert neutre censé faire retrouver une pleine activité au site du Jura bernois, Jürg Müller a présenté aux employés de la «Boillat» les conclusions de son rapport, ont expliqué à l'issue de la réunion des représentants du syndicat Unia. Jürg Müller a répondu aux questions des travailleurs qui ont décidé de prendre le temps de la réflexion pour faire éventuellement des contre-propositions ou d'accepter son rapport.

Alors que les représentants du syndicat soutiennent les propositions de l'expert neutre, la délégation du personnel à la médiation les considère toujours comme «inacceptables». Une nouvelle assemblée générale du personnel devrait en principe se tenir en début de semaine prochaine à Reconvilier et devrait cette fois prendre une décision.

De son côté Jürg Müller s'est montré sceptique. «Le manque de confiance est visible et j'ai peur que l'on ne puisse avancer rapidement», a déclaré l'expert qui se dit néanmoins prêt à examiner des contre-propositions. «Les marges de manoeuvres sont très restreintes dans la mesure où le personnel ne peut pas se prononcer sur la stratégie du groupe».

Cette réunion est intervenue dans un climat tendu. Ce week-end, la délégation du personnel a dénoncé certains «mensonges» de la direction de Swissmetal et a souligné qu'il serait illusoire de croire que les spécialités de haute technologie puissent être délocalisées à Dornach. Se son côté, Martin Hellweg, le patron allemand de l'entreprise a menacé les participants à une éventuelle nouvelle grève de licenciement immédiat. (ap)

Ton opinion