Genève: Le syndicat des cadres de l'Etat lâche les grévistes
Actualisé

GenèveLe syndicat des cadres de l'Etat lâche les grévistes

L'UCA a indiqué ce jeudi avoir rencontré une délégation du Conseil d'Etat. L'organisation ne soutient pas la troisième journée d'action des fonctionnaires.

par
jef

Mardi et mercredi, les associations représentant les cadres de l'Etat avaient marché main dans la main avec le Cartel intersyndical de la fonction publique. Ce jeudi, l'Union des cadres de l'administration cantonale (UCA) annonce s'en désolidariser: elle ne soutient pas la troisième journée d'action votée hier par l'assemblée générale du personnel.

Etats généraux de la fonction publique

Alors que mercredi, le Cartel avait refusé de rencontrer le Conseil d'Etat en petite délégation, les cadres ont accepté l'invitation, «dont l'objectif était de poser les modalités des discussions futures». L'UCA explique que le gouvernement est entré en matière sur sa proposition d'organiser des états généraux de la fonction publique. «Le dialogue esquissé laisse envisager la possibilité de relancer des négociations», écrit Jacques Folly, le président de l'association professionnelle.

L'UCA se déclare dès lors «soucieuse de ne pas plus perturber le quotidien des Genevois» et se retire du mouvement de grève.

Des «millions surprise» qui étonnent

Néanmoins, l'organisation «se réjouit de la large mobilisation» de mardi et mercredi. Elle «partage, soutient et comprend les inquiétudes de la fonction publique». Et elle «s'étonne, qu'une fois encore, des millions surprise viennent équilibrer le budget après la décision de coupes drastiques justifiées pas des comptes annoncés calamiteux».

Ton opinion