Nouvelle grille salariale: Le syndicat FSF accepte de signer la convention
Actualisé

Nouvelle grille salarialeLe syndicat FSF accepte de signer la convention

La nouvelle grille salariale de la fonction publique vaudoise (Decfo-Sysrem) va entrer en vigueur.

La Fédération des syndicats de fonctionnaires (FSF) a accepté vendredi soir de signer la convention présentée par le Conseil d'Etat.

Réunis en assemblée générale, les délégués de la FSF ont approuvé «à une large majorité» le dernier texte proposé, a déclaré à l'ATS Martial de Montmollin, président de la FSF. C'est «un oui ferme, par 36 voix contre 10 et une abstention, mais conscient de certains problèmes».

Pas franchi

Les débats ont été nourris, article par article, mot par mot. Des améliorations ont été obtenues comme sur le statut des nettoyeuses, a précisé Martial de Montmollin. «Nous pouvons entrer dans Decfo-Sysrem, mais il y a passablement de points sur lesquels nous reviendrons».

Cette acceptation survient au terme de négociations entamées en juillet 2007, après 7 à 8 ans de travaux préparatoires, selon le président de la FSF qui compte 10 000 membres.

Refonte complète

Decfo-Sysrem n'est cependant pas accepté par tous les syndicats. SUD et SSP continuent à dénoncer des injustices et appellent à une grève générale le 11 novembre. Les gymnases feront de leur côté le point lundi.

Vendredi, des centaines de gymnasiens et de professeurs ont à nouveau manifesté à Lausanne. En cortège, ils ont bloqué des axes de circulation en milieu de journée. Des établissements ont fait grève ou ont observé des débrayages, selon SSP.

Opposition maintenue

Les quelque retouches apportées par le gouvernement vaudois dans son ultime texte ne diminuent pas la volonté de SSP de s'opposer, a déclaré Philippe Martin, secrétaire du syndicat. Le Grand Conseil devra encore se prononcer sur certains points de la réforme, a-t-il ajouté.

Le gouvernement vaudois compte mettre en oeuvre très rapidement Decfo-Sysrem, dès le salaire de décembre, selon Philippe Martin. Jeudi des centaines de fonctionnaires avaient manifesté contre la nouvelle grille, alors qu'ils étaient près de 12 000 à être descendus dans la rue en janvier et avoir fait grève.

(ats)

Ton opinion