Police de Lausanne: Le syndicat regrette le départ de Vuilleumier

Actualisé

Police de LausanneLe syndicat regrette le départ de Vuilleumier

L'association des fonctionnaires de police de Lausanne (APFL) déplore lundi la décision du municipal de quitter la direction de la police.

Marc Vuilleumier (ici à droite) a annoncé sa volonté de quitter la direction de la police lausannoise durant le week-end

Marc Vuilleumier (ici à droite) a annoncé sa volonté de quitter la direction de la police lausannoise durant le week-end

L'association des fonctionnaires de police de Lausanne, l'AFPL, regrette la décision du municipal Marc Vuilleumier de renoncer à diriger la police. Elle salue une personnalité qui a su prêter une «oreille attentive» aux problèmes des policiers.

Ces événements font partie du «jeu politique», a réagi lundi Jean-Denis Geinoz, président de l'AFPL. «Notre partenaire, c'est la Municipalité. Nous avions la chance d'avoir quelqu'un qui nous écoutait. Il faudra s'adapter à quelqu'un d'autre», a-t-il dit.

Sur le plan politique, l'AFPL n'a «pas d'états d'âme»: peu importe le parti dont sera issu le prochain directeur de la police. Marc Vuilleumier a surpris tout le monde ce week-end en annonçant son souhait d'abandonner la direction de la police.

Bagarres le week-end

Jean-Denis Geinoz s'inquiète surtout des grosses bagarres qui empoisonnent les nuits lausannoises le week-end. Dimanche vers 04h00, plus de 60 agents ont dû intervenir aux abords du casino de Montbenon, où se trouvaient une foule d'environ 300 noctambules.

«Nous avons eu beaucoup de chance», relate M. Geinoz. «L'équipe de nuit finissait son travail et a pu prolonger son service. Une heure avant ou une heure après, les policiers auraient été mis en danger».

Le responsable syndical rappelle que la police de Lausanne souffre d'une carence en effectifs. «Il manque 80 policiers pour la prévention, 80 pour l'action», a-t-il dit. La Ville a pour l'heure accordé 30 postes supplémentaires: 5 policiers seront engagés cette année, 25 en 2013 et entreront en fonction en 2014, une fois formés. (ats)

Ton opinion