Votations du 8 février dans le canton de Vaud: Le syndicat SSP demande l'annulation du scrutin
Actualisé

Votations du 8 février dans le canton de VaudLe syndicat SSP demande l'annulation du scrutin

Le syndicat SSP-Vaud a demandé jeudi l'annulation du scrutin cantonal du 8 février sur le paquet fiscal. Il estime «mensongère» l'information donnée aux votants par le gouvernement.

La brochure litigieuse sera envoyée aux citoyens la semaine prochaine. Elle est déjà disponible en ligne sur le site internet de l'Etat de Vaud.

Quelques personnes privées, appuyées par le syndicat, ont demandé au gouvernement l'annulation du scrutin. Si le Conseil d'Etat maintient la votation sur les allègements fiscaux destinés aux entreprises et aux familles, le SSP saisira la Cour constitutionnelle, a-t-il annoncé.

«Le tableau illustrant les effets de l'augmentation de la déduction pour frais de garde présente la situation la plus favorable, ce qui n'est pas précisé», s'insurge David Gygax, secrétaire syndical du SSP. Seuls 3,7 % des contribuables paient des frais de garde, et la situation présentée ne correspond qu'à 1 % de la population, affirme le syndicaliste.

David Gygax conteste aussi le fait que toutes ces baisses d'impôts soient imposées par le droit fédéral, comme le proclame la brochure. «Sur les 163 millions de francs d'allègements fiscaux prévus, seuls 2,3 millions sont imposés par le Conseil fédéral», assure le syndicaliste, qui estime cette présentation «inacceptable».

De son côté, le chancelier de l'Etat a dit attendre sereinement le dépôt du recours.

sda/ats/sej (ats)

Ton opinion