Berne - Le syndicat Unia a un trésor de guerre d’un demi-milliard
Publié

BerneLe syndicat Unia a un trésor de guerre d’un demi-milliard

À cause d’un litige fiscal, l’organisation d’employés a dévoilé malgré elle le montant de son patrimoine.

La fortune sous forme de bâtiments du syndicat s’élèverait à près de 500 millions de francs.

La fortune sous forme de bâtiments du syndicat s’élèverait à près de 500 millions de francs.

Image prétexte/20min

Unia, le plus grand syndicat de Suisse, actif dans les secteurs de l’industrie, de la construction et des services gardait ses avoirs secrets. Mais aujourd’hui, le montant de ses actifs a été partiellement révélé… par le Tribunal fédéral.

Selon le «Tages-Anzeiger», Unia avait contesté, en 2018, son imposition fiscale dans 19 cantons et a porté l’affaire devant la Haute Cour. Un geste qui a révélé le montant des avoirs du syndicat qui possède 118 propriétés dans 19 cantons.

Certains de ces bâtiments sont utilisés par ses secrétariats régionaux et d’autres sont loués. La valeur officielle est de 389 millions de francs, soit une valeur marchande qui s’élève probablement à 500 millions. Le TF a donné raison à Unia, qui va pouvoir ainsi économiser sur les impôts à payer.

Un fonds pour les grèves

En outre, le syndicat possède un portefeuille de titres de 115 millions de francs ainsi que 63 millions sur des comptes bancaires. Cette fortune fait ainsi d’elle l’organisation politique la plus puissante financièrement du pays.

Même après la décision du Tribunal, le syndicat ne répond pas aux questions posées sur ses actifs. Il déclare: «Les actifs d’Unia sont aussi ses fonds de grève.» Et le syndicat, qui est organisé sous forme d’association, n’est soumis à aucune réglementation en matière de transparence. En outre, la Fondation Unia possède également un grand nombre de propriétés mais elles n’émargent pas dans les comptes du syndicat.

Unia en chiffres

Le syndicat compte 1200 employés. Et 182’000 personnes y sont affiliées. 20’000 de moins par rapport à l’effectif d’il y a quinze ans. Ses revenus pour 2020 se sont élevés à 165 millions de francs, dont 60 millions proviennent des cotisations des membres et 50 millions sont générés par le fonds de chômage propre à Unia. 19 millions proviennent des revenus des biens immobiliers et des actifs. En 2020, le syndicat avait réalisé un bénéfice de 67’000 francs.

(jbm)

Ton opinion