Ueli Maurer: son t-shirt marque son opposition au certificat covid
Publié

Contre le certificat Covid?Le T-shirt porté par Ueli Maurer vu comme un «coup de poignard»

En arborant un habit des «Freiheitstrychler», un groupe qui manifeste bruyamment lors des rassemblements contre les mesures anti-Covid, Ueli Maurer a clairement affiché son désaccord quant à l’extension du certificat Covid. Des politiciens s’en insurgent.

Pour beaucoup, la prise de position d’Ueli Maurer est intolérable et divise le Conseil Fédéral.

Pour beaucoup, la prise de position d’Ueli Maurer est intolérable et divise le Conseil Fédéral.

Twitter

Les «Freiheitstrychler», qui manifestent toutes cloches dehors lors des rassemblements contre les mesures de lutte contre le coronavirus, ont un nouvel adepte de choix. Lors d’un rassemblement de l’UDC à Unterbach (ZH) ce dimanche, Ueli Maurer a été vu avec plusieurs membres du mouvement, habillé de leur T-shirt. Un cliché, posté sur Twitter, ne laisse plus place au doute: le Conseiller fédéral affiche son désaccord quant à l’extension du certificat Covid.

Les clichés ont suscité des commentaires de toute part, la plupart déplorant une attitude «intolérable»: «Ce n’est pas correct pour un Conseiller fédéral», ou encore: «Il est évident qu’il ne veut pas d’un autre mandat et qu’il ne se soucie pas de sa réputation».

Coup de poignard dans le dos

Le Département fédéral des finances dit avoir pris note des photos. Cependant un responsable du département de la communication n’a pas souhaité faire de commentaire.

Dans un communiqué, les Verts ont réagi par la voix de leur président Balthasar Glättli: «En temps de crise, les conseillers et conseillères fédérales doivent assumer leurs responsabilités en matière de santé de la population, du bien-être de la société et de l'économie et doivent construire des ponts. Les actions d'Ueli Maurer contribuent à la division sociale tout en poignardant l’ensemble du Conseil fédéral dans le dos.»

Des représentants d’autres partis réagissent vivement et pensent que, par son comportement, le Conseiller fédéral contribue largement à la division de la société. Des représentants de son parti, l’UDC, trouvent que les critiques vont trop loin. «Il n'a pas critiqué les mesures», commente la conseillère nationale UDC Therese Schläpfer.

(lea/jbm)

Ton opinion