Santé: Le tabagisme passif recule en Suisse
Actualisé

SantéLe tabagisme passif recule en Suisse

Deux ans après l'entrée en vigueur de la loi contre le tabagisme passif, seuls 6% des non-fumeurs continuent à inhaler de l'air enfumé plus d'une heure par jour, soit 10% de moins qu'en 2007.

Les adolescents et les jeunes adultes restent les plus exposés à la fumée passive, précise l'Enquête 2012 sur la santé des Suisses publiée jeudi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Près d'un cinquième des 15 à 24 ans, ainsi qu'un dixième des 25 à 34 ans ans, sont concernés.

En 20 ans, le nombre de fumeurs a reculé en Suisse, de 37% à 32%, montre aussi l'étude. Les gros fumeurs en particulier sont devenus plutôt rares, le nombre de personnes grillant plus de 20 cigarettes par jour ayant diminué de moitié et passant au-dessous des 10%.

La santé de nombreux Suisses reste toujours menacée par leur consommation d'alcool, 14% des 21'500 personnes interrogées ayant une consommation «à risque» selon l'Office fédéral de la statistique. 5% boivent quotidiennement trop, soit plus de deux verres par jour pour une femme et quatre pour un homme. 11% restants s'enivrent au moins une fois par mois.

De manière plus générale, 17% des hommes et 9% des femmes boivent quotidiennement. A l'autre extrême, plus d'un homme sur dix et d'une femme sur cinq sont abstinents. (ats)

Ton opinion