États-Unis: Le tagueur fou aurait dû se méfier de ce mur immaculé
Publié

États-UnisLe tagueur fou aurait dû se méfier de ce mur immaculé

La police de New York a construit un faux mur dans le métro pour pincer un individu qui ne cessait de déclarer, par écrit, son amour pour Trump.

par
joc

À force de recevoir des plaintes d'usagers du métro excédés par la prolifération de tags «#LoveTrump» dans les couloirs, la police de New York a décidé de ruser. Deux agents ont demandé l'autorisation de construire un faux mur dans la station Court Street R, à Brooklyn. Le 15 mars, ils se sont cachés derrière la cloison et ont attendu patiemment que le tagueur morde à l'hameçon, raconte BuzzFeed.

Et cela n'a pas manqué. «Évidemment, un homme est revenu et a inscrit un «#LoveTrump» sur le mur. Alors ils l'ont attrapé en flagrant délit», a raconté mardi Edward Delatorre, chef de la section du NYPD chargée du métro. On ignore combien de temps les deux policiers ont patienté avant d'entrer en action. Une chose est sûre: le piège a fonctionné dès le premier jour de sa mise en place.

Ton opinion