Chômage en Suisse: Neuchâtel: un taux jamais aussi bas depuis la crise de 2008
Publié

Chômage en SuisseNeuchâtel: un taux jamais aussi bas depuis la crise de 2008

Le marché de l’emploi continue à se porter de mieux en mieux. Le recours au chômage partiel est, lui aussi, en recul.

L’économie neuchâteloise se porte de mieux en mieux, selon les indicatifs du chômage.

L’économie neuchâteloise se porte de mieux en mieux, selon les indicatifs du chômage.

20min/Marvin Ancian

Le taux de chômage en Suisse est passé de 2,4% en mars à 2,3% en avril, selon les chiffres du Secrétariat d’État à l’économie, publiés vendredi. À la fin avril, il y avait 104’391 personnes inscrites, soit 5’109 de moins que le mois d’avant. À noter toutefois que toutes n’ont pas trouvé du travail: le Seco indique aussi que 1’965 personnes sont arrivées en fin de droit.

La baisse concerne toutes les catégories d’âge. Les jeunes ont particulièrement retrouvé des bons chiffres: le nombre de personnes de 15 à 24 ans inscrits a reculé de -7,3% en un mois (-39,5% sur un an). Chez ceux de 50 à 64 ans, le taux a reculé de -4,1% en un mois (-25,9% en un an).

«Historique à Neuchâtel»

Le taux de chômage a reculé dans tous les cantons suisses (sauf dans celui des Grisons, même s’il ne reste que 1,3% au total). Les cantons romands montrent des chiffres plutôt encourageants: Jura et Neuchâtel ont enregistré un recul de -0,2% pour un total qui s’établit respectivement à 3,7% et 3%.

Neuchâtel constate d’ailleurs qu’il s’agit d’un taux «historiquement bas»: «il faut remonter jusqu’en 2008, avant la crise des subprimes, pour constater des effectifs aussi bas», dit-il, dans un communiqué. Le taux de chômage le plus élevé reste celui du canton de Genève (4,1%), suivi des cantons du Jura (3,7%) et de Vaud (3,3%).

Chômage partiel en recul

De son côté, le Canton de Vaud rappelle que comparaison n’est pas toujours raison: «si le canton de Vaud pratiquait comme la majorité des cantons, son taux de chômage serait réduit de 0,4 point et atteindrait 2,9%. En effet, le canton de Vaud est l’un des seuls cantons à recenser les personnes au chômage en fin de droits», dit-il, dans son communiqué.

Autre bonne nouvelle: de nombreuses entreprises ont fini par pouvoir se passer du recours au chômage partiel en avril. Au total, 636 d’entre elles ont pu cesser d’utiliser cette option. Les chiffres sont ceux de février: 49’579 personnes bénéficiaient des RHT, alors qu’en février 2021, elles étaient 413’451 personnes, soit près de dix fois plus.

(ywe)

Ton opinion

24 commentaires