Le taux de chômage au plus bas depuis six ans
Actualisé

Le taux de chômage au plus bas depuis six ans

Grâce aux effets de la croissance, le taux de chômage en Suisse a atteint en mai son plus bas niveau depuis six ans. Le repli est plus marqué en Suisse romande et au Tessin.

A la fin du mois dernier, 95.166 personnes étaient inscrites auprès des offices régionaux de placement, soit 5.714 de moins que le mois précédent. D'avril à mai, le taux a reculé de 2,6% à 2,4%. Mais il reste nettement supérieur en Suisse romande.

Le taux de chômage atteint 3,7% en Suisse romande contre 1,9% en Suisse alémanique, a précisé lundi le Secrétariat d'État à l'économie (Seco). Avec un taux de 5,6%, Genève reste le canton le plus touché, même s'il enregistre un net recul de 0,7% par rapport à mai 2007. En Suisse alémanique, Bâle-Ville est le seul canton à dépasser la moyenne avec un taux de 2,8%.

De manière générale, des chiffres aussi bas n'avaient plus été enregistrés depuis août 2002. A côté des habituels effets saisonniers, la bonne conjoncture a également contribué à cette évolution favorable. Un coup d'oeil sur les secteur de l'économie montre que les branches saisonnières comme la construction ou l'hôtellerie-restauration ont davantage profité du recul.

Nouveau recul en juin et juillet

«Ce recul est fort réjouissant», a déclaré à l'AP Serge Gaillard, responsable de la direction du travail au Seco. Il corrige les mauvais résultats des deux mois précédents. La situation s'est fortement améliorée pour les jeunes. La catégorie d'âge des 15-24 ans a vu son taux de chômage reculer de 2,8% à 2,5% d'avril à mai et se rapproche de la moyenne nationale. Par rapport à la même période de l'an dernier, il a même reculé de 13,8%.

Serge Gaillard estime que le nombre de sans-emplois devrait également reculer durant les mois de juin et de juillet. Il faut s'attendre à une nouvelle hausse au mois d'août, en raison notamment de l'arrivée des jeunes sur le marché du travail. Durant la deuxième moitié de l'année, le responsable de la direction du travail du Seco escompte une légère augmentation, qui devrait se terminer par une moyenne du taux de chômage de 2,5% pour l'ensemble de l'année 2008. (ap)

Ton opinion