Berne: Le taux de chômage en Suisse a grimpé à 3,5%
Actualisé

BerneLe taux de chômage en Suisse a grimpé à 3,5%

Le taux de chômage en Suisse a grimpé de 3,2% en novembre à 3,5% en décembre, selon les calculs du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) publiés vendredi.

A fin décembre, 149'437 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 10'364 de plus que le mois précédent.

A fin décembre, 149'437 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 10'364 de plus que le mois précédent.

Pour l'ensemble de l'année 2013, il en résulte un taux de chômage moyen de 3,2%, supérieur de 0,3 point de pourcentage aux 2,9% de 2012.

A fin décembre, 149'437 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 10'364 de plus que le mois précédent. Sur un an, la hausse se chiffre à 5% ou 7128 personnes.

Durant le mois sous revue, le chômage des jeunes de 15 à 24 ans a augmenté de 3,4% ou 654 personnes, à 19'981. Il a toutefois légèrement diminué, de 1,8%, par rapport au mois de décembre 2012.

L'ensemble des demandeurs d'emploi - chômeurs et non-chômeurs -inscrits auprès des ORP en décembre dernier a pour sa part augmenté de 4,7% ou 9280 personnes par rapport à novembre, à 205'802. Il est aussi supérieur de 4,5% ou 8904 personnes au nombre recensé en décembre 2012.

Rôle marginal

Le nombre de chômeurs de nationalité suisse n'a que peu progressé, de 0,1 point de pourcentage à 2,4% ou 77'287 personnes. Chez les ressortissants étrangers, il a par contre bondi de 0,7 point à 6,9% ou 72'150 personnes, là encore largement en raison du secteur de la construction. L'ouverture du marché suisse du travail n'a par contre joué qu'un rôle marginal, selon M. Zürcher.

L'ensemble des demandeurs d'emploi - non-chômeurs inclus - inscrits auprès des ORP en décembre a pour sa part augmenté de 4,7% ou 9280 personnes par rapport à novembre, à 205'802. Il est aussi supérieur de 4,5% ou 8904 personnes au nombre recensé en décembre 2012.

La part des chômeurs de longue durée (plus de douze mois), qui a tourné en moyenne autour de 15% de l'ensemble des personnes inscrites au chômage ou près de 21'000 cas l'année dernière, est restée stable par rapport à 2012. Selon les données provisoires des caisses de chômage, 3041 personnes étaient par ailleurs arrivées en fin de droits aux allocations en octobre.

Bond en Valais

La progression la plus forte du taux de chômage durant le dernier mois de l'année passée a été enregistrée en Valais, avec un bond de 1,4 point de pourcentage à 5,6%, soit 2222 personnes de plus qu'en novembre. En d'autres termes, pratiquement un cinquième de la hausse totale pour l'ensemble de la Suisse.

Il semble qu'en Valais, il y ait une tendance marquée à une «mise en hivernage» aux frais de l'assurance-chômage de forces de travail dans la construction, a ironisé Boris Zürcher. Rien d'illégal toutefois, a-t-il précisé, la législation donnant aux cantons une certaine marge de manoeuvre, et l'initiative Weber sur les résidences secondaires a aussi pu avoir un effet.

Neuchâtel, avec 5,8% (0,5 point par rapport à novembre) présente en décembre le taux de chômage le plus élevé de Suisse. Il est ressorti à 5,6% (0,1 point) à Genève, 5,3% (0,3 point) pour Vaud, et 4,3% (0,4 point) dans le Jura. Fribourg, avec 3,3% (0,5 point) est le seul canton romand en deçà de la moyenne nationale. Berne affiche un taux de 2,6% (0,1 point).

Globalement, en décembre, le taux de chômage en Suisse romande/Tessin a atteint 5,1% (0,3 point), contre seulement 2,8% (0,1 point) en moyenne pour les cantons alémaniques.

Chômage partiel à la baisse

Le chômage partiel, mesure destinée à préserver l'emploi en cas de difficultés, tend pour sa part à la baisse. En octobre, dernier mois pour lequel existent des chiffres, 375 entreprises y ont eu recours, pour un total de 3928 employés. Un an plus tôt, des réductions d'horaire de travail avaient été introduites par 638 entreprises, et touché 8110 personnes. (ats)

Excédent de recettes pour l'assurance-chômage

Excédent de recettes pour l'assurance-chômage

Le fonds de compensation de l'assurance-chômage en Suisse bouclera 2013 sur un solde positif selon les estimations actuelles, a indiqué vendredi le Secrétariat à l'économie (SECO). L'excédent de recettes devrait être de l'ordre de 600 millions de francs, contre 1,16 milliard pour 2012. Selon les données disponibles, les recettes de cotisations s'élèvent à 6,45 milliards de francs, contre 6,35 milliards en 2012. Les recettes totales sont chiffrées à 7,05 milliards de francs, après 6,94 milliards en 2012, pour des dépenses totales de 6,45 milliards de francs (5,78 milliards en 2012). Les prêts cumulés accordés par la Trésorerie de la Confédération s'élèvent pour leur part à 4,2 milliards de francs. Ils avaient atteint 5 milliards en 2012, précise encore le SECO.

Ton opinion