Actualisé 10.10.2017 à 08:16

Suisse

Le taux de chômage n'a pas évolué en septembre

La situation est également restée stable en Suisse romande. Aucun canton francophone n'a vu sa situation se dégrader.

En rythme annuel, le chômage a diminué de 9506 personnes.

En rythme annuel, le chômage a diminué de 9506 personnes.

Keystone

L'économie suisse montre des signes de reprise, se reflétant sur les chiffres du chômage. A fin septembre, 133'169 personnes étaient inscrites auprès des Offices régionaux de placement (ORP), soit 2409 de moins que le mois précédent. Le taux de personnes sans emploi est toutefois resté inchangé le mois dernier, à 3%.

Considéré de manière désaisonnalisée, le taux de chômage atteint 3,1%, en baisse de 0,1 point, indique mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) dans un communiqué. En rythme annuel, le chômage a diminué de 9506 personnes (-6,7%). L'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits se chiffre à 193'624 personnes, soit 1710 de moins qu'en août et 9944 (-4,9%) de moins qu'il y a un an.

«Ces chiffres sont réjouissants», a estimé en conférence de presse téléphonique Oliver Schärli, membre de la Direction du travail au SECO. Le nombre de chômeurs a de nouveau diminué dans l'industrie, qui semble se remettre de manière durable du choc du franc fort.

Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans), considéré comme un indicateur précoce des changements conjoncturels, a diminué de 1043 personnes (-5,6%), passant à 17'709. Par rapport au même mois de l'année précédente, il a diminué de 2318 individus (-11,6%). «C'est un signe d'éclaircie conjoncturelle», a noté M. Schärli.

Contrairement aux jeunes, les personnes plus âgées bénéficient de la reprise de manière différée, ce qui se reflète dans les statistiques. Le nombre de chômeurs de 50 ans et plus a seulement reculé de 164 personnes (-0,5%) pour s'établir à 35'183. Sur un an, cela correspond à une diminution de 802 individus (-2,2%).

Moins de chômage partiel

En juillet, les mesures de chômage partiel ont touché 1807 personnes, soit 1544 de moins (-46,1%) que le mois précédent. Le nombre d'entreprises ayant eu recours à de telles mesures a diminué de 40,5% à 209, tandis que les heures de travail perdues se sont repliées de 49,3%, pour s'établir à 85'863.

Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 2781 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois de juillet. Le nombre de places vacantes annoncées aux ORP a quant à lui augmenté de 17 en septembre, à 12'456.

Stabilité en Suisse romande

Le taux de chômage est resté inchangé en Suisse romande et au Tessin en septembre, s'inscrivant à 4%, nettement supérieur à la moyenne nationale de 3%. Aucun canton francophone n'a vu sa situation se dégrader.

Genève est à nouveau le canton romand le plus touché, avec un taux de chômage de 5,2%, stable par rapport au mois d'août, indique mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Le canton du bout du lac détrône Neuchâtel, qui suit de près, avec un taux de 5,1%, en repli de 0,2 point.

Suivent les cantons du Jura et de Vaud, avec un taux de chômage de respectivement 4,4% (-0,3 point) et 4,3% (-0,1 point). En Valais, le coefficient s'est établi à 2,8%, en recul de 0,1 point.

Le canton de Fribourg reste pour sa part nettement en dessous de la moyenne nationale, avec 2,7% (-0,1 point). Le canton de Berne, qui compte une minorité francophone, a vu son taux de chômage diminuer de 0,1 point, à 2,4%.

A Zurich, le taux de chômage s'est également replié de 0,1 point, à 3,3%, tandis que le Tessin est resté stable à 3,1%. Le canton le moins touché de Suisse est celui d'Uri (0,6%), suivi d'Obwald et Appenzell Rhodes-Intérieures (0,7% chacun). (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!