Politique monétaire: Le taux de référence devrait rester inchangé
Actualisé

Politique monétaireLe taux de référence devrait rester inchangé

Après avoir abaissé son taux directeur pratiquement à zéro, la Banque nationale suisse (BNS) a presque épuisé sa marge de manoeuvre.

Les économistes s'attendent à ce que l'institut d'émission monétaire maintienne jeudi l'objectif du Libor à trois mois fixé à 0,25%.

«La chute semble enrayée et le creux de la vague atteint, la BNS se trouve dans une position d'attente», observe Délia Nilles, directrice adjointe de l'institut conjoncturel vaudois Créa, contactée par l'ATS. La responsable table en conséquence sur une valeur cible inchangée.

Même anticipation de la part de Bernard Lambert, économiste à la Banque Pictet & Cie. Lequel fait remarquer également qu'»on est en attente»: «Il n'y a pas d'indices de reprise marqués en Suisse, seulement quelques timides signes d'amélioration aux Etats-Unis et en Asie.»

Même discours

Roland Duss, économiste à la banque Gonet & Cie, escompte, comme ses homologues, un statu quo monétaire. Il en va de même quant au discours que tiendra la banque centrale au regard de sa prévision de renchérissement et d'évolution du produit intérieur brut (PIB).

La Suisse sera vraisemblablement l'un des derniers pays à sortir de la crise, note l'expert de l'établissement privé genevois, faisant référence aux dernières prévisions de plusieurs instituts. Dans ce contexte, la BNS poursuivra «sa politique de maintien de conditions-cadres pour la croissance».

Le langage choisi par celle-ci sera «intéressant», relève Roland Duss. La baisse de l'inflation lui permettra de justifier son «attitude accomodante».

S'agissant des mesures non-conventionnelles, «rien de nouveau non plus», prévoit Bernard Lambert. La BNS réaffirmera sa politique d'achats d'obligations d'entreprise et se dira toujours prête à intervenir sur le marché des changes. Et l'économistes de conclure: «Ce ne sera pas une réunion très excitante».

(ats)

Ton opinion