Actualisé

Coupe SpenglerLe Team Canada défiera Genève-Servette

Brillant vainqueur du CSKA Moscou (4-3 ap) samedi, Genève-Servette s'est qualifié directement pour les demi-finales de la Coupe Spengler.

Les Genevois affronteront lundi soir (20h15) le Team Canada, vainqueur des Rochester Americans 6-3.

Genève-Servette a été porté vers la victoire par son attaquant Kaspars Daugavins. Incertain suite à un choc à la tête subi lors du premier match contre Rochester, le Letton (25 ans) a été omniprésent, même s'il a dû composer sans Lombardi, ménagé.

Daugavins, qui n'avait pas trouvé de contrat en NHL bien qu'il ait joué la finale de la Coupe Stanley avec Boston (!), a été engagé juste après le début du Championnat par Chris McSorley. Un investissement payant puisqu'en 28 matches, l'international letton a comptabilisé 25 points (9 buts/16 assists). Il est le renfort le plus régulier du contingent genevois.

Face au CSKA Moscou, l'ailier balte a marqué le 2-3 au terme d'une action d'école menée par Pestoni et Nordlund, les deux renforts d'Ambri-Piotta. Il était encore là quand Sergeï Fedorov s'est emmêlé les pinceaux dans sa propre zone pour favoriser le 3-3 d'Alexandre Picard avec un nouveau travail de Pestoni (57e). Surtout, Daugavins a assommé le CSKA après 1'53'' de prolongation d'un tir en pleine lucarne sur un bon service d'Hollenstein et de Stafford en supériorité numérique.

«Daugavins, je l'ai toujours apprécié quand il jouait avec la Lettonie», relevait Ralph Krueger, l'ancien sélectionneur de l'équipe de Suisse, en villégiature à Davos.

Le souvenir de 2010

Krueger avait jeté un coup d'oeil à la performance des Genevois face aux Moscovites. «Après avoir mené 3-1, les Russes ont un peu manqué de respect dans le jeu. Ils se sont montrés moins concernés et cela leur a été fatal.»

Pour Krueger, qui occupe désormais une fonction dans le staff de l'équipe du Canada qui sera présente aux Jeux olympiques de Sotchi, Genève-Servette n'a rien à faire à la 8e place (réd: même 9e place virtuelle) du Championnat. «Les Genevois valent mieux que leur rang actuel, c'est certain. Ils possèdent une ligne de très grande valeur avec le duo Romy - Hollenstein. Daugavins est un attaquant hors pair. L'équipe paie sans doute une trop grande irrégularité de forme de certains de ces joueurs.»

Comme il y a trois ans, Genève-Servette disputera les demi-finales mais cette fois-ci sans passer par les repêchages. En 2010, les Genevois avaient affronté le SKA St-Pétersbourg. Après un début de partie complètement fou, ils ont mené 3-0 à la 17e minute pour finir par s'incliner 3-4 après prolongation face au futur lauréat du tournoi.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!