Actualisé

Coupe SpenglerLe Team Canada facilement malgré Hasek

Après avoir courbé l'échine contre le HCD, Spartak Moscou attendait les Canadiens de pied ferme. Mais les Russes se sont lourdement inclinés 6 buts à 1.

Le Canadien Jean-Pierre Vigier (à gauche) a mis à rude épreuve le portier moscovite Dominik Hasek.

Le Canadien Jean-Pierre Vigier (à gauche) a mis à rude épreuve le portier moscovite Dominik Hasek.

Le Team Canada s'est montré particulièrement impressionnant pour son entrée en lice dans la Coupe Spengler. Face au Spartak Moscou de Dominik Hasek, les Canadiens se sont imposés 6-1. Le Spartak termine dernier de sa poule.

Dans le genre «Papy fait de la résistance», Hasek (46 ans le 29 janvier prochain!) a fait une démonstration lors de la première période sous les assauts incessants des Canadiens. L'ancien portier des Detroit Red Wings n'a pas repoussé moins de 19 tirs lors du tiers-temps initial. Le relever, c'est souligner la domination des joueurs à la feuille d'érable. Finalement, Hasek a fini par céder mais ce fut, sur les deux premiers buts, alors que son équipe évoluait en infériorité numérique.

Le Team Canada a ouvert la marque à 5 contre 4 quand Martin Kariya (Ambri-Piotta) a détourné un tir puissant de Cory Murphy (Zurich Lions). Puis dans ce match entrecoupé de nombreuses pénalités, les joueurs de Mark Messier ont pu faire la différence à 5 contre 3 quand Lehoux (Ambri), les deux patins dans la zone du gardien, a pu tromper la vigilance de Hasek (34e). 51'' plus tard, Micky Dupont (Kloten) assommait le Spartak quand il transformait en but un renvoi du portier tchèque, auteur de sa seule erreur de la rencontre.

Toute la station se réjouit du choc entre le Team Canada et Davos ce mardi à 20h15. Il s'agira d'un véritable quart de finale puisque le vainqueur se retrouvera directement qualifié pour les demi-finales de jeudi. Les Canadiens ont de très solides arguments à faire valoir. A commencer par leur gardien Jeff Deslauriers. Il a rendu une copie parfaite. L'ancien portier des Edmontons Oilers (26 ans) s'est retrouvé en AHL cette saison aux Oklahoma City Barons. Sans doute qu'il ne serait pas opposé à une expérience à l'étranger.

Sur le plan de l'engagement physique, le Team Canada est resté fidèle à son image. Des charges «monstrueuses» à la bande, une pression très forte sur le but adverse, le spectacle était total. On a beaucoup vu Cory Murphy, très présent en phase offensive et aussi sur le banc des pénalités.

Battu par Davos et le Team Canada, Spartak Moscou termine dernier de sa poule et disputera mercredi (15h00) un quart de finale contre le deuxième de poule Torriani.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!