«Koh-Lanta»: Le témoin de la mort de Gérald n'avait rien vu
Actualisé

«Koh-Lanta»Le témoin de la mort de Gérald n'avait rien vu

«Télérama» jette le doute sur les informations recueillies après la mort d'un candidat de «Koh Lanta», entraînant, entre autres, la suspension du show.

par
Julienne Farine

Le 27 mars, soit cinq jours après le décès de Gérald Babin d'une crise cardiaque sur le tournage de «Koh-Lanta», le site d'Arrêt sur images publiait un témoignage troublant. Un homme disant travailler pour l'émission accusait la société de production et le médecin du programme d'avoir fait preuve de négligence.

On connaît la suite: le soignant n'a pas supporté d'être tenu pour responsable du décès et s'est donné la mort, tandis que, sur demande de la famille de Gérald, la justice a ordonné l'ouverture d'une enquêt¬e pour déterminer ce qui s'est vraiment passé, le 22 mars dernier au Cambodge.

Le «témoin» n'était pas présent sur le tournage

L'hebdomadaire «Télérama» remet aujourd'hui en cause la crédibilité du témoin du site d'observation des médias. Il s'agit en fait d'un homme auquel une personne travaillant pour «Koh-Lanta» a raconté ce qu'elle avait vu pendant le tournage. Selon le magazine français, il a cru bien faire en se faisant passer pour un membre de l'équipe du programme, il pensait qu'il était de son devoir de parler, car son ami craignait de perdre sa place de travail en témoignant dans les médias. Cet homme, qui se fait appeler «Nydo», aurait tout de même révélé à Arrêt sur images sa véritable identité.

Plus grave encore: «Télérama» accuse Arrêt sur images d'avoir publié le 5 avril des témoignages qui n'en étaient pas. Il s'agissait de conversations entre membres de l'équipe de «Koh-Lanta», enregistrées à leur insu. Des investigations sont toujours en cours.

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion