Actualisé 19.01.2010 à 21:26

Coupe de l'America

«Le temps est venu d'affronter Oracle sur mer»

Alinghi poursuit sa préparation en vue de la 33e Coupe de l'America. Son catamaran a effectué, mardi, sa 5e sortie en mer au large de Valence.

de
Grégoire Corthay, Valence

«Je serai à bord d'«Alinghi 5» sur la ligne de départ le 8 février. Seules les conditions météo peuvent nous empêcher de naviguer à cette date», a martelé mardi Ernesto Bertarelli.­ Le patron du Defender suisse a fait part de sa lassitude des sempiternels recours juridiques de son adversaire américain. «Il est temps de s'affronter de façon sportive!»

«Nos voiles 3DL, dont la légalité est remise en cause par Oracle, sont conçues à partir de la technologie suisse et ont été fabriquées à Villeneuve. Tous les participants à l'America's Cup depuis 1995 utilisent cette technologie suisse! Si le système judiciaire américain nous demande de changer de voiles, alors autant envoyer directement la coupe par DHL à Oracle», a-t-il précisé.

De son côté, le trimaran géant du milliardaire Larry Ellison a effectué mardi son 1er entraînement méditerranéen. Le bateau du team BMW Oracle Racing était barré par l'Australien James Spithill.

Le syndicat américain a par ailleurs regretté dans un communiqué qu'Alinghi n'ait pas accepté de signer, lundi, l'accord suivant: repousser la compétition d'un mois en échange de l'annulation de sa dernière plainte accusant les Suisses d'utiliser des voiles «illégales».

Si la Cour suprême de l'Etat de New York, saisie par Oracle, ne prend pas de décision avant le 8 février sur les voiles suisses, les régates se dérouleront sous «protestation» américaine, avec le risque de voir le résultat sur l'eau inversé par les tribunaux.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!