Actualisé

Etats-UnisLe terrorisme est aussi une «priorité» en Suisse

Combattre «l'extrémisme violent» est l'un des «défis majeurs de notre génération», a déclaré jeudi Didier Burkhalter.

Le pays doit prendre des mesures efficaces, selon lui

Le pays doit prendre des mesures efficaces, selon lui

L'ancien président de la Confédération était invité par les Etats-Unis à Washington afin de s'exprimer dans le cadre du sommet sur le terrorisme. Ce défi est aussi devenu une «priorité» en Suisse.

«Le terrorisme est une attaque contre nos valeurs. La mort d'enfants innocents, de femmes et d'hommes et la somme des souffrances infligées aux civils par des groupes terroristes n'est justifiée par aucune religion», a poursuivi le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

«Lorsque la Suisse a présidé l'an passé l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) (...), la détermination en vue de définir des réponses communes était palpable», a-t-il observé, indiquant que la prévention de l'extrémisme violent était devenue avec le temps «une priorité» également en Suisse.

«Nous devons prendre des mesures efficaces pour bloquer le financement du terrorisme et renforcer nos lois», a encore indiqué Didier Burkhalter. «Notre stratégie doit être large», a-t-il plaidé devant ses pairs, précisant que toute action en vue de juguler le terrorisme doit être prise en respect des droits humains». (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!