Actualisé 15.09.2018 à 20:56

Bulgarie

Le terroriste suisse aurait des troubles mentaux

Un Argovien a été arrêté cette semaine à la frontière entre la Bulgarie et la Turquie, avec des armes. Il voulait se rendre en Syrie.

de
cga
1 / 4
Armé de plusieurs fusils et de 24 couteaux, un Argovien s'est rendu en Syrie.

Armé de plusieurs fusils et de 24 couteaux, un Argovien s'est rendu en Syrie.

Staatsanwaltschaft Bulgarien
Selon ses propres déclarations, l'homme voulait Idlib pour aider les civils.

Selon ses propres déclarations, l'homme voulait Idlib pour aider les civils.

Le bureau du procureur spécial de Bulgarie l'accuse de terrorisme et de contrebande d'armes.

Le bureau du procureur spécial de Bulgarie l'accuse de terrorisme et de contrebande d'armes.

Le jeune homme a été interpellé mardi soir au poste frontière Kapitan-Andréevo au volant d'un 4x4 dans lequel ont été trouvés trois fusils, un pistolet, quelque 400 cartouches et 24 couteaux, ainsi qu'un itinéraire menant à Idleb, bastion rebelle du nord-ouest syrien ciblé par le régime de Damas. Il a expliqué avoir voulu venir en aide à des «civils» en Syrie.

Selon les recherches du «SonntagsBlick», l'individu arrêté est un Argovien de 30 ans domicilié dans la commune de Suhr. Sur Internet, il s'affichait en bon père de famille et en citoyen modèle, relève le dominical alémanique qui identifie le trentenaire comme K. B. Pompier volontaire, l'homme s'impliquait apparemment dans la défense des animaux et différentes causes humanitaires.

Convoqué vendredi par les magistrats bulgares, l'Argovien s'est vu signifier qu'il restait en détention provisoire jusqu'à nouvel ordre. Il doit être soumis à des examens psychologiques pour évaluer s'il est prêt pour une nouvelle audition. Son avocat a d'ores et déjà annoncé que son client était gravement atteint et dépendant aux médicaments. Le défenseur du Suisse préconise ainsi un séjour en clinique psychiatrique.

D'après le «SonntagsBlick», les autorités suisses ont averti leurs homologues bulgares. Le père du trentenaire avait signalé la disparition de son fils en voiture tout en précisant que plusieurs armes à feu manquaient dans son appartement. La Bulgarie accuse K.B. de terrorisme et de contrebande d'armes.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!