Coronavirus: Le Tessin croule sous les touristes suisses
Publié

CoronavirusLe Tessin croule sous les touristes suisses

Le retour des beaux jours et l’assouplissement des mesures sanitaires liées au Covid-19 ont provoqué la ruée des vacanciers dans le canton latin. Pour le meilleur… mais aussi pour le pire.

1 / 1
Le val Verzasca compte depuis longtemps parmi les attractions touristiques les plus prisées du canton. Mais cette année, il attire encore plus de monde.

Le val Verzasca compte depuis longtemps parmi les attractions touristiques les plus prisées du canton. Mais cette année, il attire encore plus de monde.

KEYSTONE

Jusqu’à 4000 voitures dans le val Verzasca, qui ne compte que 1500 places de parking; forcément, ça bouchonne et ça klaxonne. Le week-end dernier a constitué «un record dans un été record», selon les autorités locales. C’est aussi tout un symbole, selon le «TagesAnzeiger»: depuis quelques semaines, le canton du Tessin est victime de son succès auprès des touristes suisses.

Pourtant, il y a quelques mois encore, la Suisse italienne n’en menait pas large, touchée de plein fouet par les restrictions liées à la pandémie de coronavirus qui ont laissé un souvenir cauchemardesque à toute la branche touristique.

«On peut peut-être sauver cette année»

Les Tessinois se réjouissent donc d’accueillir à nouveau leurs visiteurs suisses et étrangers. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ceux-ci viennent en nombre. «Certaines tables sont occupées cinq fois par soir», témoigne Hanspeter Jakob, directeur de trois restaurants dans la région de Locarno. Résultat: un chiffre d’affaires 20% plus élevé qu’en 2017, qui était son année record.

En 25 ans d’activité, le natif de Berne n’a jamais vu ça: «C’est la première fois qu’on a un été avec une telle cohue, avec autant de gens.» De quoi se réjouir, malgré le travail supplémentaire engendré: «Si ça continue comme ça, on peut peut-être sauver cette année ratée.»

Plus tranquille et durable

Les fortes affluences de ces derniers jours font indéniablement du bien à l’économie locale. Mais elles ne correspondent pas forcément à l’image qu’aimeraient renvoyer certains acteurs de la branche.

C’est le cas d’Alessandro Speziali, de la Fondation Verzasca. Si le Val Verzasca a toujours été populaire, l’afflux de touristes ne fait qu’augmenter depuis quelques années, boosté notamment par le succès de certaines vidéos postées sur internet. Face à cet engouement, le trentenaire fait la moue. Il aimerait donner de sa vallée une image différente: plus tranquille, plus durable. Mais cela n’est pas si simple et ça prend du temps.

Mais, comme de nombreux Tessinois, Alessandro Speziali est conscient de l’importance du tourisme pour son canton. Plus que jamais, donc, la relation entre la population locale et les vacanciers lui laisse un goût doux-amer.

(lph)

Ton opinion

166 commentaires