Actualisé 11.09.2008 à 19:17

Ouragan IkeLe Texas ordonne l'évacuation de plusieurs centaines de milliers de personnes

Les autorités texanes ont ordonné jeudi l'évacuation de plusieurs centaines de milliers de personnes vivant sur des zones côtières de l'Etat, alors que l'ouragan Ike continue de gagner en puissance après son passage meurtrier dans les Caraïbes.

Selon le dernier relevé du Centre national des ouragans (NHC) de Miami à 11h locales (15h GMT), Ike était classé en catégorie 2 sur une échelle de 5, avec des vents soutenus de 160km/h. Le cyclone se trouvait à environ 755km au sud-est de Galveston et se déplaçait vers le nord-ouest à 16km/h.

Un bulletin d'alerte a été lancé pour une grande partie des côtes américaines bordant le Golfe du Mexique, de la Louisiane à Corpus Christi au Texas, qui pourraient être touchées dès vendredi soir par les bords du cyclone. Le centre de l'ouragan, autour duquel se concentrent les vents les plus violents, devrait lui toucher terre samedi matin, dans une zone située entre le port de Corpus Christi (sud-ouest) et Houston (plus au nord), où se trouve l'un des centres de contrôle de la NASA.

L'ordre d'évacuation concerne les zones côtières du comté de Harris, où Houston est situé. Il englobe aussi les comtés de Jefferson et d'Orange, entre Houston et la limite de la Louisiane, et la ville de Galveston. La cité fut ravagée en 1900 par un ouragan qui fit plus de 6.000 morts et reste à ce jour la catastrophe naturelle la plus meurtrière aux Etats-Unis.

Le maire de Galveston, Lyda Ann Thomas, a prévenu qu'aucun abri public ne serait ouvert. Elle a invité les habitants qui outrepasseraient les ordres d'évacuation à se calfeutrer chez eux avec des réserves en vivres, eau et médicaments. Les comtés de Jefferson et d'Orange avaient déjà fait l'objet d'ordres d'évacuation lors du passage de l'ouragan Gustav il y a deux semaines. La région avait subi d'importants dégâts lors du passage de l'ouragan Rita, en septembre 2005.

Les habitants de quatre comtés situés au sud et à l'est de Houston ont déjà reçu l'ordre ou le conseil de partir depuis le début de la semaine. Les personnes âgées, handicapées ou malades ne pouvant pas évacuer la région de leurs propres moyens ont commencé à être transportées en car à San Antonio, à 300km de Houston. Environ un million d'habitants vivent sur le secteur côtier entre Corpus Christi et Galveston.

Ike, d'après le NHC, pourrait encore se renforcer avant de toucher terre et passer en catégorie 3, avec des vents soutenus atteignant jusqu'à 210km/h. Si les prévisions se confirment, la région autour de Houston, représentant quelque quatre millions d'habitants, pourrait être touchée par le flanc est de l'ouragan, a expliqué le météorologue Jeff Masters, co-fondateur du site Weather Underground. Cette partie de l'ouragan est accompagnée de très fortes pluies et est également susceptible d'engendrer localement des tornades.

La pression au centre d'Ike est en outre très basse (945 millibars, alors que la pression atmosphérique moyenne au niveau de la mer est de 1.013 millibars), ce qui renforce selon M. Masters le potentiel destructeur de l'ouragan. Le météorologue redoute «des dégâts importants à Houston», ajoutant que le cyclone pourrait provoquer une «énorme» marée de tempête affectant les côtes du Texas sur quelque 160km.

Ike a fait quatre morts et d'importants dégâts à Cuba et les inondations, dues à l'ouragan, ont fait plus de 300 morts à Haïti. Les marchés pétroliers et gaziers suivent avec la plus grande attention la progression de l'ouragan, craignant d'importants dégâts dans une région qui regroupe le quart des capacités en raffinerie du pays. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!