Nyon (VD): Le Théâtre de Marens tagué par des anti-Dieudonné
Actualisé

Nyon (VD)Le Théâtre de Marens tagué par des anti-Dieudonné

Six tags réalisés dans la nuit de mardi à mercredi dénoncent, sur les murs du collège, la venue de Dieudonné à Nyon. Par ailleurs, un pactole en cash a été découvert chez l'humoriste.

par
Laurent Morel

Les nombreux élèves présents autour du collège de Marens, à Nyon, se sont posé des questions en découvrant six tags autour de leur école, mercredi matin. Les graffitis, écrits dans un français approximatif, critiquent la venue de l'humoriste controversé Dieudonné sur sol vaudois la semaine prochaine.

Climat tendu

«Nyon tolère le nazisme», peut-on notamment lire devant l'entrée du Théâtre. Certaines phrases qualifient la venue de l'artiste, qui a déjà été condamné pour antisémitisme, de «honte». D'autres tags dénoncent: «rire des victimes = les tuer une deuxième fois» ou encore: «rire avec Dieudonné, rire de la Shoah».

«Les élèves ont été choqués», regrette-t-on au sein du corps enseignant. Le personnel de l'établissement craint que ce cas de figure se reproduise ces prochains jours. Par ailleurs, le directeur du théâtre qui accueillera le polémiste aurait reçu ces derniers jours des lettres anonymes de menaces.

Plainte déposée

Ces graffitis n'alarment pas le municipal nyonnais de la Culture, Olivier Mayor. «Il faut relativiser, on ne va pas en faire tout un plat. C'était prévisible, précise-t-il. Ce n'est pas nouveau d'avoir des tags sur des lieux communaux.» Le représentant des autorités assure que les tags seront effacés. En fin d'après-midi, une équipe de la voirie était déjà à l'ouvrage.

Une plainte va être déposée par la commune afin qu'une enquête soit ouverte. «Il est cependant rare de retrouver les auteurs», regrette Olivier Mayor. «On va effacer les tags le plus vite possible», a pour sa part déclaré la municipale de la police Elisabeth Ruey-Ray.

Pas interdit, mais surveillé

La venue de Dieudonné à Nyon pour une dizaine de représentations, en février et en mars prochains, a suscité la polémique depuis l'interdiction de son spectacle «Le Mur» en France. L'Exécutif local a décidé de ne pas faire annuler les shows de l'humoriste au nom de la liberté d'expression.

Les autorités ont toutefois promis que des émissaires seraient présents dans le Théâtre de Marens afin de signaler tout comportement illicite. Le spectacle sera par ailleurs enregistré.

Un pactole en cash retrouvés chez lui

Quelque 650'000 euros (environ 795'000 francs) et 15'000 dollars (environ 13'500 francs) en liquide ont été saisis au domicile de Dieudonné, perquisitionné mardi. Des documents comptables ont aussi été saisis par la police judiciaire. Celle-ci agissait dans le cadre d'une enquête préliminaire du parquet de Paris pour organisation frauduleuse d'insolvabilité, blanchiment et abus de biens sociaux.

L'un des avocats de Dieudonné, Me Jacques Verdier, a assuré que cet argent provenait de la billetterie des derniers spectacles de son client et que tout était légal. «Ce sont les recettes de l'ensemble des spectacles. Il n'y a absolument aucun problème», a-t-il dit sur «i>Télé».

TWEETEZ

Que vous inspire la venue de Dieudonné à Nyon ?

#debat20min.

#debat20min permet de recenser toutes les conversations qui ont lieu sur Twitter sur ce sujet en particulier.

#debat20min.

Ton opinion