Le tir de loisir souffre de la pénurie de munitions
Publié

SuisseLe tir de loisir face au manque de munitions

Les balles se font rares dans les armureries. La guerre et les effets du Covid expliquent la pénurie.

par
Jérôme Faas
Les balles de calibre 9 mm Parabellum sont particulièrement difficiles à trouver en armurerie.

Les balles de calibre 9 mm Parabellum sont particulièrement difficiles à trouver en armurerie.

Getty Images/iStockphoto

«Je n’ai plus de munitions du tout. J’ai passé commande début janvier, j’attends toujours», relate Romain, de l’armurerie genevoise Cavioli. «Le problème touche tout le pays», confirme Gregor Behrens, de l’armurerie Wyn, à Écublens. Il dispose encore de balles, mais se refuse à faire du stock, vu la hausse des prix. «Comme avec le pétrole, tout le monde se remplit les poches. La munition la plus courante, le 9 mm Parabellum, est devenue la plus chère. C’est aberrant.»

Un autre armurier genevois, qui préfère rester anonyme, parle d’une hausse des prix supérieure à 30%. «En France, c’est pareil. La poudre manque aussi. Presque tout vient d’Europe de l’Est, et les gouvernements sont servis en premier. C’est normal, on reste un truc de loisir. Je n’ai rien pour la chasse non plus.»

Pour les professionnels, le secteur subit la conjugaison de trois effets: la crise du Covid a ralenti la production de matières premières, les frais de transport ont augmenté et la guerre en Ukraine a accru la demande militaire. «Le marché civil est mis de côté», note Gregor Behrens. Ce que confirme en creux la police genevoise. «Nous n’avons pas de problème, car la priorité est donnée aux professionnels et que nos stocks sont suffisants, indique le porte-parole Silvain Guillaume-Gentil. Mais les délais d’approvisionnement sont plus longs, donc nous devons mieux anticiper. C’est vraiment un problème de pénurie de matières premières.»

L’armée suisse, pour sa part, déclare ne rencontrer «aucun problème avec l'acquisition courante de munitions pour l'instruction et pour l'engagement. Les contrats en cours sont respectés.»

Ton opinion

42 commentaires