Le tir de loups accepté dans les Grisons mais pas en Valais

Publié

RégulationLe tir de loups accepté dans les Grisons mais pas en Valais

L’OFEV a autorisé ce mercredi le tir de deux jeunes loups dans le canton des Grisons. En revanche, il a jugé que la protection des troupeaux était insuffisante en Valais.

Le tir des deux jeunes loups devra «provoquer un changement de comportement au sein de la meute»

Le tir des deux jeunes loups devra «provoquer un changement de comportement au sein de la meute»

Image d’illustration/AFP

L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) a accepté ce mercredi la demande d’autorisation déposée par le canton des Grisons pour le tir de deux jeunes loups appartenant à la meute de Moesola. Le canton avait soumis une demande le 13 septembre dernier, car la meute «avait causé d’importants dommages». L’objectif est d’«abattre deux jeunes loups pour provoquer un changement de comportement au sein de la meute».

Bien que la décision de tir ait été approuvée, elle «devra être limitée au 31 mars 2023», précise l’OFEV. De plus, «les tirs devront être effectués à proximité des troupeaux d’animaux de rente et en présence de plusieurs loups dans le but de modifier le comportement de la meute», demande l’OFEV. Samedi passé, une louve avait déjà été abattue à Klosters (GR) lors d’un tir autorisé.

Ce dernier recommande enfin au canton des Grisons «de contrôler l’exploitation de l’alpage touché par d’importants dommages et d’examiner les mesures possibles de protection des troupeaux» d’ici à l’année prochaine.

Demande valaisanne rejetée

Mercredi toujours, l’OFEV a, par contre, rejeté la demande du canton du Valais au sujet du tir de trois jeunes loups de la meute du val d’Hérens, après d’importants dommages. L’Office a justifié sa décision «par une documentation et une mise en œuvre insuffisantes de la protection des troupeaux sur les alpages à moutons concernés».

L’État du Valais «regrette cette décision»

(comm/aze)

Ton opinion

14 commentaires